4

J'ai appris récemment quelque chose qui m'a choqué. Selon le livre An Oral System of Imparting the French Language, par L. A. Audigier, il y a une différence en français entre la prononciation de sac et sacs. Aussi entre lac, lacs; sel, sels; pot, pots (p. 24).

Je connaissais déjà la différence de longueur dans certain accents (par exemple, l'accent belge ou québécois) entre les voyelles de "tache" et "tâche", ou (pour les Belges) la différence entre des mots comme "parlé" et "parlée". Je sais aussi que pour beaucoup, ces distinctions n'existent plus.

Mais je ne savais pas qu'il pouvait y avoir une différence comme ça entre le singulier et le pluriel.

Je sais que ce livre est très vieux. Y a-t-il encore quelqu'un qui fait la distinction entre la prononciation de "sac" et "sacs"?


(in English)

Recently, I learned something that shocked me. According to the book An Oral System of Imparting the French Language, by L. A. Audigier, there is a difference in French between the pronunciation of sac and sacs. The same goes for lac, lacs; sel, sels; pot, pots (p. 24).

I already knew about the difference of length in certain accents (for example, a Belgian or Quebec accent) between the vowels of "tache" and "tâche", or (for the Belgians) the difference between words like "parlé" and "parlée". I also know that for many people, these distinctions no longer exist.

But I never know that there could be a difference like this between the singular and the plural.

I know this book is very old. Does anyone today still distinguish the pronunciation of "sac" and "sacs"?


(Je serais heureux de recevoir des réponses dans la langue de votre choix.)

  • En temps que locuteur français, je ne fais pas cette distinction pour les mots indiqués et je n'ai pas souvenir de l'avoir jamais entendue. Par contre, je fais bien la différence entre « tache » et « tâche » – Toto Dec 24 '16 at 10:02
  • @Toto Quelle différence de prononciation fais-tu entre tache et tâche ? Merci. – Destal Dec 24 '16 at 21:40
  • 1
    @Tunedéroberas. Plus précisément une monophtongue prononcée pendant le double de sa durée au singulier ([sak] → [sa:k]) PS: il n'y a plus de diphtongues en français. – jlliagre Dec 26 '16 at 20:54
  • 2
    @jlliagre Merci pour la précision et je ne connaissais pas le mot monophtongue ! p.s. : la diphtonguaison est relativement fréquente en français parlé au Québec, et donc c'était simplement une association courante pour moi, la durée plus longue etc. – user3177 Dec 26 '16 at 23:02
  • 1
    @Tunedéroberas. Ah oui, c'est vrai, il y a des diphtongues en français du Québec. – jlliagre Dec 26 '16 at 23:31
4

Non, cette différence n'existe dans aucune variante du français contemporain. Si tant est qu'elle ait réellement existé, elle a disparu au cours du 18e siècle.

Dans son Traité de la prosodie française (1737) l'abbé Olivet indique à de nombreuses reprises que certains mots monosyllabiques voient leur « quantité » (longueur de la syllabe) passer de brève au singulier à longue au pluriel.

Dans son Traité de prononciation (1836), Sophie Dupuis écrit, commentant l'ouvrage précédent :

Ici certainement la vue trompe l'oreille, et le préjugé la raison, car il est impossible de trouver la moindre différence entre le sac, les sacs, le sel, les sels, le pot, les pots à moins que la prononciation n'ait subi de grands changements.

Cette distinction était donc déjà inexistante il y a presque deux siècles.

3

Parlant le français depuis toujours et ayant vécu dans différentes régions avec des gens utilisant des accents plus ou moins différents et prononcés, je n'ai jamais entendu quelqu'un prononcer différemment les mots sac et sacs.

Les consonnes finales étaient notamment prononcées en latin. Néanmoins, avec l'apparition de l'ancien français, la prononciation de ces consonnes a fini par disparaître avec le temps. Comme expliqué dans ce lien expliquant les changements apportés par l'ancien français sur le latin:

Toutes les consonnes finales continuent à s’effacer.

C’est surtout la chute des consonnes finales -s et -t qui a de grosses conséquences morphologiques, car:

– elle a contribué à l’écroulement de l’ancienne déclinaison: C. S. murs = C. R. mur;

– elle a amené l’effacement du pluriel des noms: Sing. garçon = Plur. garçons;

– elle a favorisé l’unification du présent au singulier: (tu) chantes = (il) chante.

En graphie s se conserve jusqu’à nos jours, tandis que dans la prononciation il commence à disparaître dès le XIIIe s.

La finale -t ne se prononce plus à partir du XII e s.: (il) chante(t).

La différence de prononciation entre sac et sacs n'est donc plus vraiment d'actualité aujourd'hui.

  • 1
    Merci. Je suppose que même selon Audigier, on prononcerait "garçon" et "garçons" et "chante" et "chantes" de façon identique. Mais "murs" et "mur", non. – sumelic Dec 24 '16 at 13:37
  • 1
    La question ne porte pas sur la (non) prononciation du s final, qui n'est pas remise en cause dans l'ouvrage cité, mais sur l'allongement supposé de la voyelle de certains mots monosyllabiques au pluriel. – jlliagre Dec 25 '16 at 0:34

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.