3

On utilise cette expression pour décrire :

Si on se retrouvait mis au pied du mur, acculé dans une situation désespérée sans issue, au sens propre comme au sens figuré, on pourrait faire preuve d'une force surprenante que l'on n'aurait jamais crue possible.

Un incendie, par exemple, pourrait nous permettre de puiser dans notre 火事場の馬鹿力 pour en réchapper.


UPDATE :

L'expression « l'énergie du désespoir », je me demande s'il s'agit d'une force extraordinaire ou simplement de faire tous ses efforts bien qu'étant à bout de force ? Par ailleurs, 火事場の馬鹿力 signifie un brusque sursaut d'énergie surhumaine qui ne dure qu'un moment.

4

J'ai déjà rencontré l'expression l'« énergie du désespoir » employée en rapport avec la civilisation japonaise et je me demande si ça ne serait pas la traduction de ce que tu décris par 火事場の馬鹿力.

Par exemple dans cet article de presse sur les survivants de Fukushima, ou ici après le tsunami, ou dans cet autre. Ou dans cette phrase tirée d'une histoire du Japon :

La bataille va durer cinq jours. Les hôjô et leurs guerriers se battent avec l'énergie du désespoir : dignitaires du shôgunat, généraux fidèles vaincus, se suicident les uns après les autres.

Est-ce qu'en sens inverse tu emploierais 火事場の馬鹿力 pour traduire « énergie du désespoir dans ces exemples ?

1

"Kajiba no baka chikara" – litteraly "la force insensée face à l’incendie, la ressource que l’on puise en soi-même lorsqu’on est confronté à la catastrophe" I think french equivalents are "l’énergie du désespoir" (distress energy) or more "l’énergie de la dernière chance" (last chance enrgy). A familiar expression "une souris acculée est prête à mordre un chat" (A cornered mouse is ready to bite a cat).

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.