4

J'ai bien vu cette question sur la traduction du mot feedback en français, mais j'ai aussi vu cet article de CNRTL, qui montre qu'au moins un sens technique du mot feedback est reconnu depuis les années soixante en France.

Est-ce que les expressions donner du feedback et demander du feedback sont utilisées en France dans un contexte professionnel, ou bien le mot feedback est-il encore restreint au sens technique de l'article de CNRTL?

D'après ngrams, donner du feedback a fait un bond depuis 1994, mais demander du feedback est inconnu. Mais ngrams utilise un certain corpus, écrit, qui ne correspond pas forcément à ce que l'on dit en conversation. Et même si ngrams montre une progression très rapide, il est difficile de se faire une idée de l'étendue réelle de l'utilisation du mot.

NOTE: ceci n'est pas une question de traduction, et n'est donc pas similaire à la question précédente mentionnée ci-dessus. C'est une question sur l'usage d'un mot anglais en France. Je souhaite mieux comprendre la pénétration de ce mot en France aujourd'hui, à l'aide d'un ... feedback (!) direct.

  • 1
    This anecdote is Canadian, but you reminded me of quelque chose qui s'est passée à la radio il y a quelques mois. It was on the small-league CHOQ-FM Toronto station for francophones. The interviewee and interviewer had joked about the importance of speaking in French, and then a few sentences later the interviewee unthinkingly used the word "feedback"... The two hesitated for a second, I suppose gênés by the realization that they didn't have a French substitute ready to hand. Finally the interviewer haltingly suggested: "Ce que... ce que disent les gens." :) – Luke Sawczak Mar 12 '17 at 17:43
  • @LukeSawczak - je serais aussi intéressé par le point de vue Québecois sur la question. J'assume que feedback n'est pas acceptable au Québec, mais je me trompe peut-être? – Frank Mar 12 '17 at 17:50
  • Le grand dictionnaire terminologique omits it. The official OQLF answer is "don't use it": "On évitera l'emprunt intégral feedback, car ce terme ne comble aucune lacune lexicale, le terme français rétroaction étant tout à fait adéquat." (They call "integral" borrowings those that are not adapted to French morphology or phonology.) But another page notes less dogmatically: "L'emprunt feedback est souvent utilisé en français." – Luke Sawczak Mar 12 '17 at 18:08
  • I haven't spent enough time in Québec (rather than Ontario), but I suspect that the picture is similar there: people would often say "feedback" in regular conversation despite the official injunction. Not very many of the official replacement terms manage to oust English emprunts, in my experience. If I knew where to find good Québec-specific data I'd put together an actual answer... – Luke Sawczak Mar 12 '17 at 18:10
  • 1
    @jlliagre Never seems too strong. "Il nous ont pas donné de feedback" sounds perfectly normal to my ears – Eau qui dort Mar 12 '17 at 20:55
4

En entreprise, le mot « feedback » est très utilisé. Surtout par les commerciaux, qui parlent anglais avec une partie de leur clients.

Exemples:

On a envoyé la dernière version au client, on attend son feedback pour avancer.

On a demandé un feedback à toute les équipes, on lance la production si elles ont toutes validé.

Feedback ne représente pas ici un document mais simplement l'opinion retournée par une personne ou un groupe de personnes face à une nouveauté ou un changement.

Cette opinion peut être simplement un avis positif, neutre ou négatif, ou être plus précise et circonstanciée mais un feedback n'est pas ici un rapport de 250 pages contenant une analyse détaillée des qualités et défauts de ce dont il est question.

Cette opinion ne s'applique pas en général à une personne, mais plutôt à un produit, projet, mise à jour ou proposition (de contrat).

De manière générale en entreprise on utilise souvent des mots anglais pour des concepts qui sont très connus dans les milieux anglophones mais qui ont pas forcément de bonne traduction. Ex: "Milestone, review, ..."

  • Pour renforcer cette réponse, pouvez-vous donner des exemples d'utilisation du mot feedback? J'aimerais savoir dans quelles expressions le mot est utilisé. – Frank Mar 13 '17 at 0:10
  • 1
    @Frank "On a envoyé la dernière version au client, on attend son feedback pour avancer" // "On a demandé un feedback à toute les équipes, on lance la production si elle ont toutes validé" – Teleporting Goat Mar 13 '17 at 0:20
  • 1
    +1 C'est exactement ça. Le mot feedback est utilisé dans mon entourage aussi pour désigner l'opinion positive, neutre ou négative retournée par une personne ou un groupe de personnes face à une nouveauté ou un changement. – jlliagre Mar 13 '17 at 1:00
  • 1
    Intéressant. Dans d'autres contextes européens (Berlin), il y a des startups en info où toute la communication interne est obligatoirement en anglais, et en anglais uniquement, en général pour cause d'intégration d'employés d'origines diverses. – Frank Mar 13 '17 at 1:35
  • 2
    La loi Toubon impose que toute communication interne soit faite en français. lexpress.fr/emploi/… fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Toubon – jlliagre Mar 13 '17 at 1:41
3

Les anglicismes ne sont pas forcément mauvais, mais il faut observer qu'il existe des mots français tout à fait adaptés:

  • Au sens technique (uniquement): rétroaction
  • Quand on s'adresse à une personne: "demander un avis", "donner un avis"
  • Quand on s'adresse à plusieurs personnes: "avis", "échos" ou "retours" (Voir Linguee à ce sujet):

Il a reçu des avis/échos/retours très positifs.

On peut généralement voir une nuance entre les trois:

  1. "avis" sous-entend que les personnes consultées sont compétentes ou bien placées pour répondre,
  2. "écho" implique que l'information est reçue sous forme informelle,
  3. "retour" sous-entend une procédure plus formelle (par exemple sous forme de questionnaires).

Pour les exemples déjà cités:

Nous souhaitons avoir l'avis des clients.

Pourrais-je vous demander votre avis?

Nous avons envoyé la dernière version au client, nous attendons son avis pour avancer.

Nous avons demandé un retour à toutes les équipes, nous lançons la production si elles ont toutes validé.

2

Dans certains contextes, il s'agit plutôt de simples nouvelles. Aucun feedback du client : on n'a pas eu de ses nouvelles, on n'en a pas eu d'échos etc. On peut par ailleurs attendre l'approbation, l'acceptation, ou simplement la réponse du client etc. pour aller de l'avant. Une personne peut faire l'objet d'une évaluation plus ou moins systématique, elle peut recevoir un mot d'encouragement etc. Au Québec je comprendrais dans un contexte courant donner du feedback comme donner des nouvelles de manière générique alors que donner son feedback serait l'avis ou les commentaires sur un sujet plus précis comme mentionné dans la réponse ; j'ai souvent entendu le premier au Québec autant en entreprise qu'ailleurs.


À mon avis il y a lieu d'ajouter quelques précisons sur le feedback en gestion, et sa traduction (rétroaction) qu'on trouve parfois surprenante. C'est qu'ils n'ont rien à voir avec ce qui précède ni avec l'idée usuelle de donner son avis, ses impressions, de répondre quand on sollicite notre opinion, de fournir des commentaires ou un retour, de réagir etc., tel qu'on l'a correctement traduit dans la question liée. Il s'agit plutôt de verbiage de management/fintech :

Information tirée d'une situation et utilisée pour le contrôle, l'évaluation ou la correction immédiate ou future de cette situation, par exemple le fait de dire aux membres du personnel de quelle façon leur rendement se compare avec ce qui était attendu d'eux dans l'espoir que cette information les incitera à améliorer leur comportement et à réduire les coûts de main-d'œuvre non productifs.

[ GDT d'une définition de rétroaction/feedback de l'Institut Canadien des Comptables Agréés, 2006 provenant du Dictionnaire de la comptabilité et de la gestion financière, je souligne ]

Ce n'est pas une manière compliquée de dire donner son opinion que ça, mais plutôt l'idée de communiquer des indicateurs de performance, ou de la validation d'un processus par retour d'information continuelle à la personne qui l'administre. C'est une extension du sens technique de « dispositif d'auto-correction ». C'est dans ce cadre que s'insère aussi la retro-information.

  • Tiens, d'ailleurs le mot du jour, c'est rétro-propagation. Voilà un mot parfaitement en pointe :-) – Frank Mar 14 '17 at 4:49
1

En France on dit plutôt "donner un feedback" que "donner du feedback". Néanmoins, ce terme n'est pas compris par tous les français.

0

Dans le monde universitaire, le monde industriel et celui des entreprises, on utilise souvent le mot feedback. C'est comme avec le mot reviewer ; bien qu'il existe des mots français homologues, on préfère l'anglicisme:-)! Je pense que les étudiants en Master l'utilisent plus que les étudiants en Licence. Il y a aussi une question recente pertinente

Contexte et orthographe du mot « feedback »

  • Pourquoi "bien sûr" ? Qu'est-ce qui incite les étudiants en master à plus utiliser feedback que ceux de licence ? – jlliagre Aug 13 at 11:43
  • @jlliagre Les étudiants en master sont plus à l'aise avec l'anglais ; voire ils le maîtrisent suffisamment ; on peut leuer demander par exemple de lire des articles scientifiques en anglais. Parfois avec les étudiants en licence l'emploi des mots anglicismes c'est un peu de taboo:-)! Mais mon expérience proviennent des petites universités. Peut-être dans des universités de plus grande taille et réputation la situation est différente. – Dimitris Aug 13 at 11:57
  • @jlliagre je viens de modifier l'affirmation:-)! – Dimitris Aug 13 at 12:07
  • Aïe ! On ne peut pas demander à des étudiants en licence de lire un article en anglais... Le niveau baisse... J'espère que ça ne concerne pas aussi les étudiants en licence d'anglais ;-) – jlliagre Aug 13 at 12:11
  • "reviewer", jamais entendu. Par curiosité, ça se prononce comment ? /rəvjuve/ ou /rəvjue/ ? – petitrien Aug 13 at 16:19

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.