6

Comment pourrait-on qualifier un concept qui n'a pas de contraire, comme par exemple celui de "profondeur", ou des mots n'ayant pas d'antonymes comme "cher", ou "confiance".

La question m'est venue lors de la recherche d'une traduction en "un mot" de "untrusted" (quelque chose qui n'est pas forcément digne confiance).

  • 2
    confiance → défiance, cher → abordable, profond → superficiel – jlliagre May 5 '17 at 16:18
  • Les exemples choisis ne sont peut-être pas les meilleurs, mais les disqualifier ne répond pas à la question. Ou alors il faudrait faire une réponse défendant l'idée qu'il n'existe aucun mot en français sans son contraire. – RomainValeri May 6 '17 at 23:10
  • 1
    trusthworthy and untrustworthy: digne et pas digne de confiance. Untrusted n'est pas cela. Untrusted veut dire: une personne qui n'est pas de confiance. Le mot untrusted n'est pas très usité. – Lambie May 6 '17 at 23:54
  • On l'utilise aussi pour dire qu'un document n'a pas été officiellement approuvé. "Pas digne de confiance" peut s'appliquer à une personne ou une chose. Dans quel sens devrait-on corriger pour coller mieux à la définition? – Quidam May 7 '17 at 15:24
  • 1
    @pwnsauce Pourquoi des mots qui n'ont pas d'antonyme auraient-ils un qualificatif?? Pourquoi pas dire: des mots sans antonyme?? – Lambie May 9 '17 at 18:04
6

Un mot qui n'as pas de contraire, plus particulièrement un vocable avec un préfixe, mais dont le mot de base "n'existe pas", est connu en linguistique comme un unpaired word ("mot non apparié"?). De manière plus générale, on parle de semantic ou lexical gap ("absence lexicale"?).

Ils sont plus communs en anglais (à cause d'emprunts ou d'archaïsme) qu'en français, où ils sont généralement dus à une création lexicale combinant plusieurs préfixe simultanément: Dépuceler est un rare exemple qu'il est difficile de remettre en question.

Nombre de mots en in+verbe+[a]ble (illisible, immangeable) on été considérés comme appartenant à cette catégorie par les dictionnaires, mais dans les fait cela dépend fondamentalement du vocable en question. Peut être intenable en ferait-il partie.

  • Merci Circeus, très intéressant. Jamais entendu parler de ce concept dans le monde francophone, et je n'arrive même pas à retrouver ce terme en français. On dirait que c'est surtout utilisé dans le monde anglo-saxon? Ils semblent avoir ce problème, du fait que beaucoup de mots sont empruntés au français, et n'ont pas été directement forgés dans la langue. – Quidam May 7 '17 at 15:22
3

"Profondeur", "cher", "confiance", possèdent des contraires.

La profondeur: la superficialité.

Ça dépend du contexte de la phrase et du sens de "profondeur", profondeur intellectuelle, profondeur de l'eau, profondeur spirituelle, etc...

Cher: Cela dépend aussi du sens du mot "cher", le mot étant très polysémique. Cher, dans le sens qui coûte cher? Alors c'est "bon marché", " C'est en deux mots, mais ça ne fait aucune différence, et on peut aussi utiliser des périphrases, cela ne veut pas dire que le concept n'existe pas. On peut aussi en trouver bien d'autres, avantageux, etc...

Je n'ai pas bien compris le lien avec "untrustable". Peu digne de confiance. Cela dépend vraiment du contexte. Il faudrait fournir un contexte pour avoir l'antonyme idéal, dans un contexte donné.

Pour revenir à la première question, je ne pense pas qu'il y ait des concepts qui n'aient pas de contraire. Par définition, si une chose existe, un concept existe, c'est que son absence existe aussi, en tout cas en linguistique, pas forcément en métaphysique.

Ensuite, pour répondre à la suite, on ne peut trouver d'antonymes que si le sens est vraiment précisé par un contexte.

  • 2
    Que tous les concepts aient leur contraire, même si cela resterait à démontrer, c'est une chose que l'on peut admettre. Mais ici il s'agit de mots. Que dire des mots dont le contraire ne peut être exprimé que par une périphrase ou un groupe de mots ? – RomainValeri May 6 '17 at 23:13
  • Je ne sais pas s'il y a un mot pour ça. Mais un mot, ou un groupe de mots, ça revient au même. Quand on a cheap = bon marché, par exemple, que "bon marché" soit un mot, ou deux, ça n'affaiblit pas le "concept". – Quidam May 7 '17 at 15:14
  • Regarde la réponse de Circeus, elle est extrêmement intéressante. – Quidam May 7 '17 at 15:17
  • Pour superficialité, je trouve pas que ca soit le contraire de profondeur. C'est plutôt l'absence de profondeur. Donc tous les concepts ont un concept contraire? – pwnsauce May 9 '17 at 8:04
  • ça dépend du contexte! Je pense que si un concept existe, on peut imaginer son absence, donc la conceptualiser. En philosophie, il n'en va pas de même. – Quidam May 9 '17 at 8:50

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.