5

En anglais nord-américain, « guess » veut souvent dire « supposer ». Je viens de demander à ma mère ce que contenait une certaine tartelette et j'ai reçu comme réponse :

We guessed it was peach.

Or on ne les avait pas essayées à ce stade ; j'étais sur le point de vérifier la supposition.

Mais si je disais en français :

On a deviné que c'était aux pêches.

À mon sens cela signifie qu'on a fini par savoir la nature de la garniture. L'article du TLFi parle en termes de « connaître, savoir, pénétrer, pressentir », où est caché le sens « arriver à découvrir la vérité ». De la même façon, « je l'ai deviné » veut dire quelque chose comme « je l'ai su ». (Néanmoins, on aura répondu à l'ordre « Devine ! » même si on se trompera ...)

Ai-je raison ? Doit-on dire, par exemple, « supposer, estimer, soupçonner, penser » ici ?

  • 2
    J'ajouterais le verbe "imaginer", pour moi "J'imagine que c'est aux pêches" veut dire "je pense, mais j'ai la flemme vérifier". D'ailleurs "I guess" se traduit assez souvent par "j'imagine". Par contre on dit pas "on imagine". – Teleporting Goat Jun 7 '17 at 19:45
6

« On a deviné que c'était aux pêches » peut avoir au moins deux sens :

  • Après avoir estimé ou supposé que c'était aux pêches, l'inspection (visuelle, gustative ou autre) a confirmé la supposition.
  • Après dégustation, on a tenté d'identifier le fruit, mais l'incertitude fut telle qu'on déclare ultimement que c'était aux pêches, mais en indiquant la persistence du doute à l'aide du verbe deviner.

« Je l'ai deviné », de la même manière, pourra indiquer soit :

  • Qu'on a réussi à supposer ce qui s'est finalement avéré; ou
  • Qu'on a dû recourir à la méthode de la devinette et parvenir à une conclusion via une hypothèse difficile à vérifier avec certitude.

« Devine » pour moi est une invitation (impérative, mais bon!) à se prêter au jeu de tenter de découvrir un fait via des indices subtils, l'intuition ou plus simplement la chance. Les joueurs au casino tentent de deviner où tombera la boule sur la roulette, mais le casino peut dans tous les cas les inviter à deviner, sans préjuger de la qualité de leurs prédictions.

Pour la traduction de « We guessed it was peach », tous les verbes proposés (estimer, présumer, soupçonner, penser, supposer) me semblent corrects pour déclarer son opinion avant d'obtenir une réponse définitive et supposée atteignable, liste à laquelle on pourra ajouter deviner (ou devoir deviner : on a dû deviner que c'était aux pêches) pour le cas où l'incertitude sera demeurée en dépit de l'inspection et de la consommation du produit.

  • N'était-ce pas plutôt des abricots ?
  • Ça goûtait la pêche, mais pourquoi était-ce si rouge ?

Lorsque la certitude est obtenue, par contre, l'affirmation qu'on a deviné ne s'utilisera que si la supposition est confirmée (à moins que l'on veuille mentir, naturellement).

  • "ça goûtait la pêche"? Ne devrait-on pas dire "ça avait le goût de pêche"? – Bebs Jun 7 '17 at 4:57
  • 2
    @Bebs À confirmer par un Belge mais il me semble que dire ça goûte (la pêche) est un belgicisme (influence probable du néerlandais). Dans l'hexagone on dit ça a (le) goût (de pêche), en omettant de préférence l'article défini. – Laure Jun 7 '17 at 5:50
  • @Laure ok merci. – Bebs Jun 7 '17 at 5:51
  • 2
    Ainsi, nous belgicisons au Québec? Heureux de l'apprendre. Influence de la bande dessinée, peut-être? – Montée de lait Jun 7 '17 at 11:51
  • 1
    À la BDL on en parle de goûter qqch. ou de qqc. qui goûte bon/mauvais ; on y parle aussi de la Belgique et du nord et de l'est de la France et on spécule sur un emploi en ancien français populaire. Au Larousse ils ont un emploi en Belgique mais qui est différent, intransitif, pour être agréable au goût. Ça pourrait faire l'objet d'une question ? – user3177 Jun 8 '17 at 3:47

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.