2

Pourquoi donc, demanda Bovary, ce seigneur est-il à la persécuter?

(Madame Bovary, Deuxième partie, Chapitre XV)

I know that this construction, être / y avoir / rester + à + infinitive, has in English a passive entendre, e.g., Cette voiture est à nettoyer, meaning This car is to be cleaned (up).

But in the line from Madame Bovary, the "intrusion" of the pronoun la seems to make this passive sense hardly intelligible. Without it, [...] ce seigneur est-il à persécuter ? would clearly have been [...] is this gentleman to be persecuted?

But with la stuck in there, I don't know if it's the same construction Flaubert used. And I also don't know how I am to render into English the whole thing: ce seigneur est-il à la persécuter ?

2

Ce seigneur est à la persécuter.

is just a more literary way to say:

Ce seigneur est en train de la persécuter.

We find in Grevisse that être en train de, être à, être après à (this last one is outdated) are used to show the action is in progress.

Être en train de, être à, être après à* (ce dernier tour est vieilli) servent à marquer l'aspect duratif de l'action :

  • Il est en train de se ruiner (Ac.). — Elle est à s'habiller. — Il est après à bâtir sa maison (Ac.). (Le bon usage, §655 4°, 10e édition)
  • Elle est à s'habiller.
  • Elle est en train de s'habiller.

Both mean "she's getting dressed".

The BDL though advises against using être à and être après to talk about an action in progress.

Les locutions verbales être à et être après ne doivent pas être employées pour parler d’une action en cours d’exécution. Il faut plutôt dire être en train de suivi du verbe à l’infinitif. Être à et être après

  • 1
    I'm curious to know what's the exact phrasing in Grevisse. – Stéphane Gimenez Jun 12 '17 at 12:17

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.