1

J'ai une phrase du style (Cette phrase ne veut rien dire mais c'est juste un exemple pour la syntaxe) :

L'objectif était, pour chaque rocher et chaque pierre, de savoir qui le/la soulevait.

Pour homme/femme, l'utilisation de le/la est assez répandue. Mais pour des objets inanimés (rocher/pierre), cela semble plus maladroit...

Comment dois-je écrire cette phrase ?

  • 1
    « …de savoir qui les soulevait » ? – jlliagre Jun 14 '17 at 8:40
  • Mais est-ce que ça va avec "pour chaque" ? – user10155 Jun 14 '17 at 8:40
  • 1
    Il y a un et, donc deux objets. – jlliagre Jun 14 '17 at 8:41
  • Ah oui, effectivement. Bon ben c'était rapide... :p Merci ! Je ferme ou je laisse ? – user10155 Jun 14 '17 at 8:43
  • Comme tu veux, je peux convertir mon commentaire en réponse. – jlliagre Jun 14 '17 at 8:46
2

Si les rochers et les pierres sont distincts, le pluriel doit pouvoir s'utiliser mais la présence de « chaque » tempère cette opinion :

L'objectif était, pour chaque rocher et chaque pierre, de savoir qui les soulevait.

Si les rochers et les pierres ne sont que des variantes des mêmes objets, le singulier peut être utilisé. C'est aussi le cas si « ou » coordonne les deux déterminants au lieu de « et ». L'accord en genre se fait soit avec le plus proche, soit au masculin:

Plus proche (féminin) :

L'objectif était, pour chaque rocher et chaque pierre, de savoir qui la soulevait.

L'objectif était, pour chaque rocher ou chaque pierre, de savoir qui la soulevait.

« Neutre » (masculin) :

L'objectif était, pour chaque rocher et chaque pierre, de savoir qui le soulevait.

L'objectif était, pour chaque rocher ou chaque pierre, de savoir qui le soulevait.

Le masculin choque l'oreille et je l'éviterais ici. Pour contourner ce problème, il est recommandé d'inverser les termes coordonnés :

L'objectif était, pour chaque pierre et/ou chaque rocher, de savoir qui le soulevait.

Cette dernière forme permet d'éviter toute controverse.

  • Il y a vraiment une règle qui dit qu'on peut choisir le plus proche ou le neutre (masculin) ? Super intéressant. – Destal Jun 14 '17 at 9:44
  • 1
    Oui, mais cette règle (ou cet usage) a été largement supplanté par la règle « le masculin l'emporte sur le féminin » depuis le XVIIIe siècle. fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A8gle_de_proximit%C3%A9 – jlliagre Jun 14 '17 at 10:10
0

J'ai une analyse peut-être un peu plus simple. Pour l'exemple cité, « pour chaque rocher et chaque pierre », il y a un ET et pas un OU. Il s'agit donc d'un pluriel. La réponse est donc :

L'objectif était, pour chaque rocher et chaque pierre, de savoir qui les soulevait.

Mais cela ne répond pas à la question de Nathan. Prenons cet exemple :

L'objectif était, pour chaque rocher ou chaque pierre, de savoir qui le soulevait.

J'utilise LE. Pourquoi : il y a un nom masculin et un nom féminin, c'est le masculin qui l'emporte.

Si on n'avait que des noms féminins, on aurait mis LA :

L'objectif était, pour chaque planche ou chaque pierre, de savoir qui la soulevait.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy