2

Si tu étais née princesse, alors c’est toi qui aurais épousé le prince demain.

{instead of}: Si tu étais née princesse, alors c’est toi qui épouserais le prince demain.

I cannot pinpoint why the past conditional is considered appropriate here. It might just be that I find the future-denoting word « demain » conflicting with the past conditional, even though I should know better.

  • Is this sentence from a book? If yes when was it published? – Stéphane Gimenez Jun 24 '17 at 20:42
  • @StéphaneGimenez Hi. This is a spoken sentence of someone who has a habit of speaking in a rather formal register. – Con-gras-tue-les-chiens Jun 24 '17 at 20:46
  • 1
    Ok. That's what I suspected. In a conte I would expect Si tu avais été née, but nowadays nobody would use plus-que-parfait here, it sounds almost as literary as using passé simple in speech. – Stéphane Gimenez Jun 24 '17 at 20:47
2

Ici nous sommes en présence d'une phrase exprimant un irréel avec une proposition conditionnelle introduite par si avec un verbe à l'imparfait (si tu étais née). La règle de base est de mettre la principale au conditionnel :

Si tu étais née princesse, alors c’est toi qui épouserais le prince demain.

Si la condition avait été exprimée avec un plus-que-parfait cette même règle de base aurait été de mettre la principale au conditionnel passé :

Si tu avais été née princesse, alors c’est toi qui aurais épousé le prince demain.

Voir par exemple sur Bonjour de France cette règle de base des concordance des temps dans les subordonnées de condition introduites par si.

Ceci dit l'emploi du conditionnel passé ne me choque pas dans la phrase :

Si tu étais née princesse, alors c’est toi qui aurais épousé le prince demain.

Pourquoi ? J'émets deux hypothèses qui peuvent coexister.

  1. êtais née est un imparfait composé de deux termes, imparfait de l'auxiliaire être suivi d'un participe passé / adjectif. De par sa structure on pourrait inconsciemment l’assimiler à un plus-que parfait.
  2. Le conditionnel passé confère à l'action un aspect plus achevé, la rend encore plus inéluctable.

La Grammaire Larousse du français contemporain dit que :

À condition que l'on tienne compte d'une règle essentielle selon laquelle la conjonction si n'est jamais suivie elle-même du futur de l'indicatif ou du conditionnel, beaucoup de substitutions sont possibles dans [les structures de concordances décrites ci-dessus].

Bien entendu si on considère que dans ces phrases nous sommes en présence du verbe naître et non pas de être né, alors la première phrase de la question (plus-que-parfait → conditionnel) passé est strictement conforme à la règle de base.

  • Hi. I wonder if the tense "si tu étais née" isn't the plus-que-parfait, with the English equivalent being "if you had been born"? conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/search?verb=n%C3%A9e+ – Con-gras-tue-les-chiens Jun 24 '17 at 19:29
  • To me it is an imparfait in that sentence, but I know it is debatable and I might get lots of comments. If you consider it is plus-que-parfait then the 1st sentence you give follows the basic rule. – Laure Jun 24 '17 at 19:34
  • 1
    @Laure: Je suis d'accord sur le fait que c'est un imparfait, c'est bien une construction avec attribut. Je pense par contre qu'il ne faut pas confondre ça avec une construction au passif puisque naitre n'est pas transitif. – Stéphane Gimenez Jun 24 '17 at 20:43
  • @StéphaneGimenez oui, t'as raison... ce n'est pas passif (enfin pas au sens grammatical !) j'corrige. – Laure Jun 24 '17 at 20:46
0

épouserais est au présent du conditionnel, aurais épousé est un conditionnel passé. Le conditionnel passé exprime ici le regret de quelque chose qui est définitivement impossible. C'est une conditionnel qui appartient au passé. Peut-être un peu à la manière de "if I were a rich man" ?
Avec le conditionnel présent, il peut encore y avoir une chance d'épouser ce prince. Il suffirait d'ajouter trois points de suspension à la fin de la 2ème phrase pour qu'on imagine un stratagème permettant de faire croire qu'elle née princesse. Avec la 1ère phrase, je ne pense pas. On reste dans le regret, voir une sorte de reproche.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.