5

Dans une synthèse accompagnant une série d'études on peut lire que :

Computational propaganda is a term and phenomenon that encompasses recent digital misinformation and manipulation efforts. It is best defined as the use of algorithms, automation, and human curation to purposefully distribute misleading information over social media networks (Woolley & Howard, 2016). Computational propaganda involves learning from and mimicking real people so as to manipulate public opinion across a diverse range of platforms and device networks.

[ Computational Propaganda Worldwide: Executive Summary (2017), S. C. Woolley, P. N. Howard, University of Oxford, p. 7, je souligne ]


Le terme computationel est connu (il s'agit de vocabulaire technique : GDT, Termium+, qui donne en même temps informatique, calculatoire, par ordinateur, algoristique, dans un domaine particulier) en français alors qu'aux tout débuts de l'informatique on avait développé cet adjectif allant avec l'emprunt computer, avant de se mettre à utiliser le mot ordinateur, alors on le trouverait peut-être aujourd'hui dans certains noms de disciplines (sciences) et il serait peu fréquent (GDT). En anglais on trouve l'adjectif associé à model dans un exemple ; autrement on a lu que le champ sémantique de l'adjectif, pour « of, relating to, or using computers » (relié à l'informatique ou impliquant l'utlisation d'un ordinateur, si on a bien compris), serait moins vaste que celui de computer/computing à certains égards... On remarque que les auteurs ont choisi cet adjectif et non computer, digital, ou internet et on s'intéresse à comment se manifesterait en français la nuance de sens ou de registre que cet apport pourrait introduire.


Disposons-nous déjà d'une traduction formelle/normative ou autrement comment choisit-on de traduire la computional propaganda en français, en tenant compte de la définition de Woolley & Howard de 2016, du sens de l'adjectif, et de l'histoire du terme computationnel et de tout autre facteur qu'on jugera pertinent ; qu'est-ce qui motive ce choix et en assure la cohérence au lexique :

  • L'adjectif computationnel est-il apte à signifier ce dont il s'agit [ou apte à jouer le même rôle que computational en langue anglaise] et son emploi antérieur le rend-il plutôt naturel en composition avec propagande (computationnelle) ?
  • Le sens de l'adjectif informatique est-il trop générique dans un tel contexte ; l'adjectif dérivé informatisé(e) est-il plus utile ?
  • Doit-on aller plus loin en employant une locution avec, par exemple, basé(e) sur/adossé(e) à, ou je ne sais trop, plutôt qu'un adjectif, afin de traduire tout apport qui sortirait du champ sémantique normal de l'équivalent de par ordinateur ; le fait que la définition identifie l'organisation de contenu (human curation) comme un élément-clé de la définition empêche-t-il de référer à l'ordinateur ou rend-il l'emploi d'un autre terme objectivement meilleur ?
  • 1
    Je pencherais pour (campagne de) 'Désinformation numérique' (un peut trop court pour une réponse complète) – Tensibai Jun 29 '17 at 12:02
5

TL;DR : J'utiliserais propagande informatisée.


L'adjectif computationnel est-il apte à signifier ce dont il s'agit [ou apte à jouer le même rôle que computational en langue anglaise] et son emploi antérieur le rend-il plutôt naturel en composition avec propagande (computationnelle) ?

computationnel ne me paraît pas être le terme le plus adapté dans ce cas. En effet, ce mot prend en compte des notions algébriques, de calcul (avec une machine), de démarche scientifique.

Je pense que la notion principale exprimée dans computational propaganda est le côté informatique : la propagande se fait au travers d'un écran d'ordinateur / par internet.

Le sens de l'adjectif informatique est-il trop générique dans un tel contexte ; l'adjectif dérivé informatisé(e) est-il plus utile ?

informatique (qui relève de l'informatique), comme tu le dis à juste titre est peut-être trop générique.

Par contre, informatisé (utilisant des moyens informatiques, qui résout un problème par l'informatique) est le terme qui me paraît plus précis. Premièrement car c'est un terme beaucoup plus courant que computationnel, et donc plus accessible, plus intelligible pour la majorité des gens. Secondement, il me paraît vraiment adéquat dans ce contexte : en le remplaçant par sa définition littérale, on obtient propagande mise en place au travers de moyens informatiques, ce qui correspond fidèlement à la définition de computational propaganda.

Doit-on aller plus loin en employant une locution avec, par exemple, basé(e) sur/adossé(e) à, ou je ne sais trop, plutôt qu'un adjectif, afin de traduire tout apport qui sortirait du champ sémantique normal de l'équivalent de par ordinateur ; le fait que la définition identifie l'organisation de contenu (human curation) comme un élément-clé de la définition empêche-t-il de référer à l'ordinateur ou rend-il l'emploi d'un autre terme objectivement meilleur ?

J'aurais tendance à dire non, mais tout dépend du niveau de détail, de précision que tu souhaites poser derrière ce terme. À mon avis l'expression propagande informatisée est suffisamment claire, pas besoin de rentrer dans quelque chose de plus compliqué.

  • Merci ! Pour le dernier point vous aviez déjà répondu, essentiellement par propagande mise en place au travers de moyens informatiques, et c'est un verbe qui point (quel verbe bizarre) derrière informatisé. La nuance est de mise et l'idée de précision, quand on la désire, incontournable. Je ne sais pas si computational est plus ou moins soutenu/usuel à dessein. Je ne sais pas si la référence aux algorithmes _ est entièrement rendue par le terme informatisé, mais la sémantique du mouvement d'automation l'est sans doute par son aspect verbal contra l'adjectif. P.-ê. un truc en -able ? – user3177 Jun 28 '17 at 18:53
  • 1
    @AgentBaptiste Le terme propagande ne permet-il pas à lui seul de prendre en compte cette notion d'automatisme et de précision? – Mistalis Jun 29 '17 at 7:27
  • Bonne question. C'est que l'apport de computational à la lecture de la définition m'a semblé plus vaste que la manière d'effectuer la propagande, et à un moment donné je me suis demandé si c'est un apport ou vraiment une détermination qui finalement mène à qqc. d'autre. Même si c'était une forme de propagande ça ne signifierait pas nécessairement qu'on doive l'exprimer par un apport. Dans un article qui fait état des études on a des hésitations, je vois un cas où on met propagande entre guillemets et où on réfère directement aux « bots », « par bots » etc. Matière à réflexion. Merci ! – user3177 Jun 29 '17 at 22:17
2

A partir de votre définition j'utiliserais:

Une (campagne de) désinformation numérique

Ici on trouve une intéressant analyse du glissmeent sémantique.

Je cite ici wikipedia pour rester bref:

Devenu substantif, « numérique » désigne maintenant les technologies de l'information et de la communication,

Cela donne la traduction de computational, je préfère ce terme de numérique à celui de digital puisqu'en Français digital a déjà une signification de quelque chose en rapport avec le doigt (empreinte digitale par exemple)

Pour propaganda le terme littéral serait propagande, ce qui donnerait

une propagande numérique

Cependant une propagande n'est pas forcément une mauvaise information, les communications de parti politique en période électorales sont une propagande.

C'est pourquoi j'y préfère ici le terme de désinformation, qui donne de fausse informations sciemment, qui parait plus en phase avec la définition anglaise.

La partie campagne de que je met entre parenthèse dépend en fait du sujet dans lequel l'expression est utilisée. Pour une généralité telle que celle ci:

Ce compte twitter fait de la désinformation numérique

Le sujet est l'action générale de ce compte et non une action particulière. Dans l'exemple suivant on considère une action précise et non une façon d'agir en général.

Il semblerait qu'une équipe de pirates soit la source de cette campagne de désinformation numérique

  • 1
    Merci d'avoir pris le temps de répondre ! – user3177 Jun 30 '17 at 17:56

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy