6

Prendre perpét' est un apocope très utilisé de Prendre perpétuité, c'est une expression provenant de l'argot des prisons pour exprimer l'idée d'être emprisonné à perpétuité.

Je me demandais simplement comment il devait être orthographié (avec sources si possible), car après quelques recherches je trouve plusieurs orthographes différentes :

Prendre perpette
Prendre perpète
Prendre perpét'

6

Dictionnaire du français non conventionnel (Jacques Cellard et Alain Rey, 1980)

Perpète, n.f. (perpette)

  • Perpétuité, dans : à perpète, à perpétuité.
  • Condamnation à la réclusion criminelle à vie.

Hist. 1836. Les perpètes sont, vers la fin du [19e siècle], les travaux forcés à perpétuité.

Le TLF ne donne que perpète et ne connaît pas perpette. Mon correcteur orthographique connaît perpète et perpette.

Ceci dit qu'est-ce qui empêcherait d'écrire « perpét' » (proposé dans la question mais que je n'ai jamais rencontré) « perpèt' » ou « perpet' » (jamais rencontrés non plus) si on veut reproduire une langue parlée familière.

  • 3
    Peut-être que la prononciation l'empêcherait... – jcm69 Jul 22 '17 at 18:50
  • @jcm69 Si on reproduit du langage parlé qui ferait la différence entre un accent grave et un accent aigu ?Je n'ai jamais vu perpèt' non plus ! – Laure Jul 22 '17 at 18:57
  • 1
    @Laure Du coup, mieux vaut utiliser perpète, qui semble être le terme le plus courant/reconnu, je suppose – Mistalis Jul 22 '17 at 22:24
  • Hmm. Pour perpét', vu qu'il ne suggère pas vraiment la prononciation souhaitée en soi (la prononciation du t ne semble pas être licencée), il s'agirait donc d'une allusion au mot écrit plutôt que d'une réproduction d'une langue parlée familière. De plus, comme perpét' (toujours « en soi ») n'est pas conforme à l'orthographe française, tandis que les accents aigus se transforment souvent en accents graves pour signaler cette même alternance (/e/ dans une syllabe ouverte qui alterne avec /ɛ/ dans une syllabe fermée), je suis fort tenté de préférer perpète. – Luke Sawczak Jul 23 '17 at 1:49
  • 1
    @Mistalis Perpète ou perpette, le Dictionnaire historique en langue française donne aussi les deux, le Petit Robert donne aussi les deux... mais tout dépend de l'usage que tu veux en faire, rien n'empêche la création littéraire, surtout dans le langage familier, ma seule limite c'est de rester compris. Opinion personnelle, bien sûr. – Laure Jul 23 '17 at 6:29

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.