2

Le contexte:

Je reconnais qu’il y a de superbes images et que les moyens techniques sont impressionnants. Mais l’histoire ne vaut pas un clou, hein ! C’est gnangnan, édulcoré, sucré à vous donner la nausée. Mais bon, sans doute n’est-ce plus de mon âge !…

Et pourquoi la partie « n’est-ce plus de mon âge » n'est elle pas plutôt écrite « ce n'est plus de mon âge ». C'est à dire, pourquoi inverser l'ordre comme dans une question ?

4

Certains adverbes, dont sans doute, quand ils sont placés en tête de proposition entraînent l'inversion du sujet. Le sens de la phrase est exactement le même qu'avec l'ordre normal de la phrase déclarative :

Mais bon, ce n'est sans doute plus de mon âge !
Mais bon, sans doute n’est-ce plus de mon âge !

En général cette inversion est essentiellement du ressort de la langue littéraire mais assez fréquente, même à l'oral, avec sans doute, à peine et peut-être. Ce n'est pas une question et on ne met pas de point d'interrogation, sauf si on veut vraiment poser une question, comme par exemple :

  • Sans doute voulais-tu dire « gnangnan » ?
  • Tu voulais sans-doute dire « gnangnan » ?

→ dans ces deux phrases ce n'est pas l'ordre des mots qui fait que ce sont des questions mais la présence du point d'interrogation à l'écrit, et l'intonation à l'oral.

Quelques autres adverbes et locutions adverbiales concernés par cette inversion (liste non exhaustive) :
ainsi, aussi, aussi bien, à plus forte raison, à peine, du moins, pour le moins, tout au moins, à tout le moins, tout au plus, encore moins, peut-être.

À noter que l'inversion se fait uniquement avec un pronom :

  • Nos voisins sont peut-être absents, leurs volets sont fermés.
  • Peut-être nos voisins sont-ils absents, leurs volets sont fermés.

→ pour faire l'inversion on fait la reprise du sujet voisins avec le pronom personnel sujet correspondant : ils.

Références :
BDL, Le blog de Mamiehou, N'écris pas comme tu chattes (Jean-Paul JAUNEAU - 2011), Services Éditions, Termium plus

1

Parce que c'est une question et qui pourrait très bien être suivie d'un point d'interrogation, mais qui est ici suivie d'un point d'exclamation pour des raisons stylistiques et non grammaticales.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.