0

Un peu plus de 24 heures après l'interpellation de l’assaillant..., on en sait un peu plus sur les détails de cette opération exceptionnelle.

J'ai vu l'expression en savoir plus, mais j'ai pensé que c'est unique à plus, tandis qu'ici on a un peu plus. Alors, pourquoi utilise-t-on le pronom en ? Qu'est-ce qu'il remplace ?

1

« En savoir » est suivi d'un adverbe de quantité. « En » fait référence à ce qui a été dit ou ce qui va être dit, ici l'opération exceptionnelle et l'adverbe de quantité indique le degré ou l'évolution de la connaissance de ce qui est évoqué.

Voici quelques exemples d'expressions de ce type :

  • N'en savoir rien
  • N'en savoir presque rien
  • En savoir peu
  • En savoir un peu plus
  • En savoir plus
  • En savoir davantage
  • En savoir assez
  • En savoir beaucoup
  • En savoir long
  • En savoir trop

Référence: TLFi

B.− [L'antécédent représente une prop. antécédente, ou une idée parfois vague tirée du cont.] .

2. En = sur cela (qui a été dit ou va l'être).

c) [En relation avec un adv. de quantité] En savoir long, en apprendre davantage. Combien de journaux de captivité pourraient en dire autant ? (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 115). Elle fit un mouvement pour se lever, comme si elle avait craint d'en entendre davantage (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 81).
- 13. ... les légendes locales en savaient long sur les conciliabules qu'avaient abrités ces coupoles mauresques et ces hautes voûtes noires aux suintements de cave... Gracq, Le Rivage des Syrtes, 1951, p. 198.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.