2

In conversation with my colleague, I said:

Leur ennemi ne sera pas que la chaleur accablante de cette région.

I now wonder in hindsight if I should have swapped the word order around:

La chaleur accablante de cette région ne sera pas leur seule ennemie.

5

Leur ennemi ne sera pas que la chaleur accablante de cette région.

Turned this way, it seems like they will face only one multifaceted enemy, that will present itself as insubstantial oppressing heat, but also some other way that remained mysterious because the sentence ended unexpectedly after the presentation of the first form of the enemy. It would be appropriate in a fantastic or horror story, to present some uncanny entity in the vein of Sauron from The Lord of the Ring, but strange in a real life or realistic setting.

La chaleur accablante de cette région ne sera pas leur seule ennemie.

Now there seems to be several enemies, and the heat is a full entity by itself, not a mere facet of some major malevolent creature. It applies quite a bit better to reality as we know it.

So I suspect you indeed should have gone for the second version, though since you were referring to a conversation, I'm sure you were fully understood despite the slightly awkward formulation.


Deux exemples qui pourraient s'appliquer à nos cours de physique:

  • La lumière n'est pas qu'une onde → elle est aussi une particule.
  • Les ondes ne sont pas toutes lumière → le son aussi se propage via des ondes.
  • 1
    I would rather say "lumineuses" ou (more technical) "électromagnétiques" instead of "lumière". Alternatively I would say "de la lumière", but "lumière" (a noun) alone , sounds a bit strange. – radouxju Aug 21 '17 at 9:49
  • @radouxju Si on se met dans l'état d'esprit adéquat, l'étrangeté s'atténue beaucoup. Comparez avec les proverbes communs «Pauvreté n'est pas vice» et «Tout ce qui brille n'est pas or». Je n'ai pas la prétention d'avoir pondu une phrase proverbiale, mais j'en ai emprunté une forme par goût pour ce type de tournure ancienne. – Montée de lait Aug 21 '17 at 14:26
  • Mon commentaire s'adressait plus à des lecteurs non francophones qu'à vous-même. Il n'est en effet pas rare d'avoir des noms sans déterminant dans des proverbes idiomatiques remontant au XVIIème, mais je voulais juste signaler que ce n'est pas une formulation typique du XXIème. – radouxju Aug 22 '17 at 7:24

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.