1

In conversation, I heard my colleague say:

Il se trouve qu’elle et moi, on envisageait alors de partir étudier au Japon. Alors, tu penses bien que quand on a appris la nouvelle, ce n'est pas tombé dans les oreilles de sourdes !

I'm not entirely sure when and how to use this (perhaps emphatic) expression myself. I wonder if it is similar to "Figure-toi que ..."?


UPDATE:

I wonder if "vous vous doutez bien que" has a similar meaning to "vous pensez bien que"?

  • It's an emphatic, in English: You do realize or you do know or you do imagine. Whether you use realize, know or imagine depends on the context. Also, you can imagine.... – Lambie Aug 29 '17 at 16:46
4

Tu penses bien que pourrait dans ce contexte être remplacé par comme tu t'en doutes. Dans cette phrase, le locuteur fait allusion au fait que son interlocuteur le connaît personnellement, et qu'il est capable de deviner sa réaction.

Comme tu t'en doutes [parce que tu me connais bien], quand on a appris la nouvelle, ce n'est pas tombé dans les oreilles de sourdes !

Figure-toi que n'a pas exactement le même sens. Cette expression est plutôt utilisée pour insister sur quelque chose, pour l'accentuer. Par exemple :

  • J'ai vu le voisin tout à l'heure, il ne m'a pas dit bonjour.
  • J'ai vu le voisin tout à l'heure, et bien figure-toi qu'il ne m'a même pas dit bonjour !
  • Merci. Si on part du principe que son interlocuteur connaît déjà ce voisin assez bien pour cerner le personnage, le locuteur peut aussi dire : « J'ai vu le voisin tout à l'heure. Tu penses bien qu'il ne m'a même pas dit bonjour ! », c’est ça ? – Con-gras-tue-les-chiens Aug 29 '17 at 13:13
  • 1
    @Alone-zee Exactement. Notons qu'il y a une pointe d'ironie dans cette phrase, sous-entendu "comme à son habitude, il était impoli !". Je pense que cette ironie se remarque plus à l'oral, le ton joue beaucoup. – Mistalis Aug 29 '17 at 13:17
  • 2
    « J'ai vu le voisin tout à l'heure, et bien figure-toi qu'il ne m'a même pas dit bonjour ! » Dans cet exemple, la locution « figure-toi que », c'est donc presque l'inverse de « tu penses bien que ». Car le locuteur, ne s’attendant pas à ce que son interlocuteur connaisse déjà ce voisin, est sur le point de lui faire part de quelque chose d’étonnant. – Con-gras-tue-les-chiens Aug 29 '17 at 14:16
  • 1
    @Alone-zee Je ne sais pas si l'on peut dire que c'est l'inverse de « tu penses bien que » ; mais je pense que tu as cerné l'idée : le locuteur s'apprête à dire quelque chose d'étonnant, et renforce/accentue ce qu'il va dire en s'appuyant sur « figure-toi que [...] ». – Mistalis Aug 29 '17 at 14:19

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.