3

Quoi qu'il en soit, voilà de quoi donner tort à ceux qui prétendent que la musique ne leur rapporte pas un radis.

I just cannot seem to find a dictionary entry for this expression anywhere. I assume that it is close in meaning to "ne servir à rien à quelqu’un", but is it an informal expression that is almost always used in negative?

I usually associate the verb "rapporter” with some sort of monetary gain, but I wonder if this expression too is about whether something is lucrative or not. Or does it extend to benefits in general?

5

Ton intuition qu'il s'agit d'argent est tout à fait juste. Ne pas rapporter un radis signifie ne rapporter aucun gain financier. Dans un dictionnaire tu aurais trouvé plus facilement l'expression ne plus avoir un radis comme dans Larousse ou 500 Expressions Françaises. Le TLF (B) le signale aussi.
Comme tu le soupçonnes encore l'emploi du mot dans ce sens ne se trouve presque uniquement que dans des expressions négatives, comme ne pas avoir un radis ou ne pas rapporter un radis. Le TLF donne un exemple d'emploi dans un sens positif :

Comme j' m'en allais, la marchande Me d'mand' trois ronds. − C'est chaud, qu' j'y dis Mais quéqu' vous vouliez que j' marchande? Et j'y ai été d' mes trois radis. (A. Bruant)

Dans cette phrase le radis reprèsente une petite pièce de monnaie.

On trouve le mot radis attesté pour la première fois dans ce sens argotique dans le Dictionnaire de la langue verte d'Alfred Delvau (1866).

Radis n.m.Pièce de monnaie, argent quelconque,— dans l'argot des faubouriens. N'avoir pas un radis être tout à fait pauvre.1

Mais Le Dictionnaire historique de la langue française (1992) signale sa première apparition en 1842 :

Au figuré, n'avoir plus un radis (1842) signifie « n'avoir plus d'argent », le radis symbolisant, comme plusieurs noms de petits fruits et légumes désignant une chose de peu (nèfles, etc.), une petite somme d'argent.

On peut aussi consulter La Bible du Radis sur le site Passeport Santé.

Radis, richesse et pauvreté
Dans la langue populaire du XIXe siècle, le terme « radis » désignait une petite pièce de monnaie, puis il a pris le sens de « petite quantité d’argent ». D’où l’expression « ne plus avoir un radis » qui persiste encore aujourd’hui. Pour les Grecs de l’Antiquité, c’était l’inverse. Ils portaient un tel respect à ce légume que leurs offrandes de radis au dieu Apollon étaient présentées dans des assiettes en or. La betterave et le navet n’avaient droit qu’à l’argent et au plomb.

1 À consulter sur Gallica.

  • On peut aussi dire quelque chose comme "Rien ! Pas un radis !", pour insister sur "rien". – lemon Sep 23 '17 at 8:03

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.