1

J’ignore ce qu’il en est pour vous, mais je suis toujours profondément touché dès lors que j’entends un enfant parler comme d’une évidence de ce que sera son avenir.

{vs}: J’ignore ce qu’il en est pour vous, mais je suis toujours profondément touché dès lors que j’entends un enfant parler comme une évidence de ce que sera son avenir.

Given the construction "parler de quelque chose", I wonder if it is necessary to include "de" even in the fixed expression "comme une évidence"?

1

Parler being intransitive, it's definitely comme d'une.

With the transitive verb dire you would say dire comme une évidence.

Although comme une évidence is not an object complement, the meaning is that the child speaks like the object was an evidence. Then we have to respect the grammatical logic.

Il parle comme s'il parlait d'une évidence

Il dit cela comme s'il disait une évidence .

Finally if it's not obvious, it's because a part of text is implied (sous-entendu).

If you remove de then it's the evidence who speaks, which makes no sense : it would be the same construction as "il parle comme Alone-Zee" which is correct because the implied part is "il parle comme Alone-Zee parlerait" where Alone-Zee is the subject, not an object complement.

2

Pour moi, c'est indubitablement "comme d'une évidence". Parler comme une évidence signifie une toute autre chose...

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.