14

Par exemple, est-il préférable de dire :

Un nombre incalculable de personnes ont entendu la détonation.

(auquel cas on considère, par syllepse, que le très grand nombre de sujets impose une conjugaison au pluriel)

ou

Un nombre incalculable de personnes a entendu la détonation.

(qui, en toute logique ou techniquement parlant, accorde le groupe verbal avec le singulier du nom nombre)

La question se pose aussi bien avec d'autres formes comme

  • une foule de ...
  • un groupe de ...
  • une douzaine de ...
  • la plupart des ...
  • etc.
1
  • Remarque : c'est pas un nombre qui a entendu quoi que ce soit, se sont bien les personnes qu'il regroupe qui ont entendu la détonation. L'expression « un nombre de … » dénote rarement le nombre lui-même, et l'exemple que tu donnes l'illustre très bien. Après, je crois qu'on est libre de choisir l'accord sémantique ou l'accord syntaxique… Commented Jun 19, 2012 at 20:21

2 Answers 2

10

Selon le guide de grammaire d'Antidote et l'article sur les noms collectifs de la Banque de dépannage linguistique de l'Office québécois de la langue française (OQLF), lorsque le sujet d'un verbe est un nom collectif singulier accompagné d'un complément pluriel, l'accord peut se faire soit avec le nom collectif, soit avec son complément, selon que l'on veuille insister sur la globalité ou sur les individus.

De manière générale, lorsque le nom collectif est précédé d'un pronom défini, l'accord se fera avec le nom collectif. Ce n'est cependant pas toujours le cas. Lorsque le nom collectif est précédé d'un pronom indéfini, l'accord peut se faire avec le nom collectif ou son complément.

Il faut principalement garder en tête qui effectue l'action; le nom collectif ou les particules qu'il comporte. Prenons cet exemple :

La file de clients à l'entrée s'allonge

C'est la file qui s'allonge, non les clients. Il serait donc erroné d'accorder le verbe au pluriel dans ce cas-ci. D'autres exemples peuvent être trouvés sur le site de l'OQLF.

Antidote fait également cette remarque :

Quand ils ne sont pas précédés d’un article, nombre de et quantité de jouent le rôle de déterminant; c’est donc le nombre du nom que prend le verbe.

Quantité de mesures seront prises pour éviter l’émeute.

Bon nombre de journalistes couvriront l’évènement.

8
  • 3
    Je ne vois pas dans quel cas « la file de clients » pourrait être considérée comme une entité plurielle. La file de clients sont… ? Commented Jun 19, 2012 at 20:24
  • 3
    « File » est un nom collectif, il est impossible d'avoir une file qui ne comporte qu'une seule entité. On pourrait dire « La file de clients s'impatientent », puisque ce sont les clients qui font l'action de s'impatienter.
    – Kareen
    Commented Jun 19, 2012 at 20:35
  • 1
    Ben, je veux bien voir un exemple extrait de la littérature. Un certain nombre de personnes sont allés…, ou une douzaine de personnes sont allés… pas de problème, mais pour les autres je reste perplexe. Commented Jun 19, 2012 at 20:47
  • La réponse est déjà relativement informative (+1) mais je reste un peu dubitatif... il me semble que des constructions comme Une multitude de personnes sont parties ou Une foule de pensées envahissaient son esprit continueront à me choquer un peu, et à me faire douter énormément. Mais il faut peut-être que j'apprenne à accepter cette part d'indécision... ? Commented Jun 19, 2012 at 22:27
  • 1
    @RomainVALERI Ah, bah oui, tu frappes précisément dans un problème classique de la linguistique informatique: un engin programmé ne traite pas ou très mal les nuances de nature stylistique, rhétorique ou sémantique, catégories dans lesquelles l'emploi de la syllepse se retrouve.
    – Circeus
    Commented Jun 20, 2012 at 1:57
2

Un nombre incalculable de personnes ont entendu la détonation.

Parler courant : accord proximal, fluide à l'oreille

Un nombre incalculable de personnes a entendu la détonation.

Parler recherché : accord distal, l'intellect est à la recherche de la référence indiquée par ce verbe [au] singulier.

Il y a donc de fortes chances de rencontrer la première forme dans l'oralité, ou dans l'usage quotidien ; ce qui devrait permettre de générer des séquences courantes avec la première formule, et d'ajouter le subjonctif ou des formes plus rares de conjugaisons pour la seconde.

... et de compléter au choix : Créer une phrase [ usuelle | académique].

De longues réflexions sur la connaissance de la langue (et donc de soi) solubles dans la programmation intuitive à venir.

4
  • Merci beaucoup pour ces précisions ! Et en effet, la route est encore longue... Commented Jun 20, 2012 at 15:05
  • Egalement : ce concept d'accord proximal/distal est intéressant ! J'ai donc fait une recherche google sur accord distal >>> 3 résultats... 2 erronés, 1 hors contexte. Commented Jun 21, 2012 at 10:24
  • 1
    Ignorant le vocabulaire grammatical, j'utilise ces mots d'origine médicale, avec l'idée qu'en acuponcture, le point distal (au poignet ou au bout d'un doigt) agit de manière puissante sur l'organe visé (par exemple le cœur). Heureusement fr.wiktionary.org/wiki/distal apporte une précision linguistique favorable et Le Robert (rubrique didactique) : qui fonctionne à distance : le système olfactif est distal, le système gustatif proximal - proximité de l'accord, et distance des mots accordés rendrait-il la même idée avec la même force? - je crois que j'userai encore de ces mots en -al.
    – Personne
    Commented Jun 21, 2012 at 11:42
  • J'étais déçu de ne rien trouver, c'est vrai, mais il n'empêche que j'ai immédiatement compris ce dont tu parlais, et la distinction m'a parue lumineuse, donc je ne considère pas que le terme était mal choisi, je vais même probablement le réemployer... Commented Jun 21, 2012 at 11:46

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.