1

Sur plusieurs sites Web, on a de plus en plus des références aux réseaux sociaux apparaissant au bas de la page d'accueil. Parfois, on nous dit « Suivez-nous/suivez [nom/icône du réseau social] ». Dans d'autres cas on peut retrouver, par exemple, en anglais :

Like us on Facebook.

Sur son centre de ressources marketing en français (ailleurs), cette société donne comme exemple « Aimez-nous sur Facebook ­». Est-ce adéquat pour qu'on comprenne ce dont il s'agit, soit essentiellement « Veuillez svp. cliquer sur le bouton “J'aime” de notre page se trouvant sur le site Facebook ». Considère-t-on « Faites-nous un “J'aime” sur Facebook » aussi adéquat, explicite ? Est-ce que le verbe aimer à l'impératif avec la préposition sur suffisent à former un syntagme cohérent explicitant l'action ou se dont il s'agit en français ? Pourquoi (pas) ; peut-on élaborer par comparaison avec ce qui est usuel en français dans ce genre de contexte ou dans des contextes antérieurs à l'émergence de ces réseaux ?

  • Je ferais une distinction entre un lien Suivez-nous sur FB qui renverrait a priori sur une la page FB, et un lien Aimez-nous sur FB qui correspondrait à un like. – jcm69 Nov 10 '17 at 21:35
  • 2
    En français d'avant les réseaux sociaux, on aurait plutôt dit, à mon avis, faites-nous un bisou, un coucou, un signe d'amitié sur quelque chose. Mais le quelque chose est très dépendant de la technologie. Tout le monde pense à FB, mais vous pouvez avoir votre propre système d'approbation. – jcm69 Nov 10 '17 at 21:45
  • En tout cas, faites-nous un j'aime ou faites-nous j'aime relèvent de l'anglicisme face-bookien. – jcm69 Nov 10 '17 at 21:57
  • 2
    Incidentally, the question is similar in English; you'd expect some semantic difficulties with using "like" (as it existed pre-Facebook) in the imperative in any language. For a long time you'd see it written, whether spontaneously or by a mini-convention, with quotation marks when the Facebook sense was intended. Fans are invited to "like" the page on Facebook. I guess after a decade+, the verb has accommodated the sense "indicate that one likes", because that awkward solution is rare now. Whereas it sounds like aimer was spared that semantic loosening en faisant place à liker. – Luke Sawczak Nov 11 '17 at 13:38
3

Le verbe liker (faut-il préciser qu'il s'agit d'un anglicisme...) est très souvent employé :

Likez nous sur Facebook.

Il d'abord apparu dans l'édition 2015 du "Dico des mots qui n'existent pas" mais a fait récemment une entrée officielle dans celui des mots qui existent, le Robert illustré 2018:

liker [lajke] v. tr. (de l'anglais to like « aimer ») anglic. Indiquer que l'on apprécie (un contenu) sur Internet en cliquant sur le bouton prévu à cet effet. Liker une photo.

Je doute fortement que le verbe aimer puisse renverser la vapeur bien que un J'aime soit une traduction satisfaisante de "a Like".

  • 2
    Il n'ajoute pas à j'aime, c'est plutôt le contraire.Sa signification est restreinte à une action spécifique. On peut par exemple dire je n'aime pas liker alors que je n'aime pas aimer est difficilement intelligible ;-) – jlliagre Nov 11 '17 at 1:17
  • 1
    Remarque pertinente. Mais pourtant, les anglophones en sont exactement à ce point: “I don't like to like”. Le français s'en sortirait sûrement d'une manière ou d'une autre (par exemple, «je n'aime pas aimer sur Facebook» ou même simplement «je n'aime pas sur Facebook»). Tout comme les anglophones peuvent broder: “I don't like Facebook Likes”. – Montée de lait Nov 11 '17 at 1:28
  • 1
    Oui, mais comme le néologisme apporte une solution plus simple à ce problème, il durera probablement tant que Facebook existera, comme le verbe twitter [twuite] est lié à Twitter [twuitɛʁ] . – jlliagre Nov 11 '17 at 1:55
  • 1
    [twuite] fait twou-i-thé. J'ai de la difficulté à imaginer le son TWOU... Tout-oui-thé serait [tuwite]. – Montée de lait Nov 11 '17 at 3:20
  • 1
    @Feelew Je mal retranscript, c'est bien [twite] ! – jlliagre Nov 11 '17 at 7:19

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy