1

Dans la section "Fiançailles pour rire" du roman "Tchaïkowsky, ou, La nuit d'octobre : 1840-1893", on lit:

Mais tu avais compté sans la critique: elle se montra très sévère tant pour l'opéra que pour la symphonie. Ton cher Laroche lui-même écrivit des articles peu aimables. Tu te brouillas avec lui et la brouille devait durer deux ans. Et pourtant tu détruisis finalement et la partition du Voyevode (quand tu constatas qu'il n'avait pu être joué que cinq fois) et celle du Fatum.

Je crois que "la partition du Voyevode" et "celle du Fatum" constituent le complément du verbe "détruisis". Si cette analyse de la dernière phrase est vrai, pourquoi y a-t-il la conjonction "et" entre "détruisis" et "la partition"? Faut-il comprendre que ce "et" est un erreur?

Sinon, comment analyse-t-on cette phrase?

2

C'est une figure de style, un peu ancienne, qui sert à insister sur chacun des éléments cités. Dans le cas présent, on pourrait réécrire la phrase avec non seulement ... mais aussi.

Et pourtant tu détruisis finalement non seulement la partition du Voyevode (quand tu constatas qu'il n'avait pu être joué que cinq fois) mais aussi celle du Fatum.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.