0

Dans la conversation courante, de nombreuses expressions qui connotent une violence ou une destruction sont employées dans un sens mélioratif. Par exemple, par intensité croissante :

ça claque

ça défonce

ça déchire

ça pète

ça tue

c'est une tuerie

La connotation positive de ces termes semble (à ma connaissance) être absente en anglais, ce qui élimine a priori la théorie psychologique de comptoir qui voudrait que ce soit la manifestation d'un désir de meurtre universel. Au contraire, il doit s'agit d'un phénomène particulier au Français. Je voudrais savoir quelle en est l'origine ? Même en supposant que l'intensité ait augmenté par hyperboles successives, comment ce genre d'expression a-t-il commencé à être utilisé ?

6
  • 1
    Pas complètement absente en anglais: urbandictionary.com/define.php?term=killed%20it
    – jlliagre
    Dec 15, 2017 at 18:14
  • 1
    Pour fins de comparaison, voir aussi des emplois du verbe to murder comme dans our team is going to murder them soit le gain décisif, alors qu'avec le nom ce serait négatif (this headache is murder). Aux É.-U., dans le contexte du jeu (vidéo en particulier), voir aussi l'emploi moderne (et déplorable à mon avis) du verbe to rape comme ds. dude, I totally raped your a** during that last game of Age of Empires (UrbanD) dans le sens de déclasser avec force, dominer, battre. L'association violence-gain..
    – user3177
    Dec 15, 2017 at 19:54
  • To add to the previous examples: It really blows my mind to think humankind was able to send a probe to Pluto! I mean, quantum physics is hard, but this is just mind-shattering! Dec 16, 2017 at 2:23
  • 1
    La connotation positive de ces termes semble (à ma connaissance) être absente en anglais --> To make a killing = to earn a lot of money. To kill two birds with one stone = to achieve two goals at once. Different ways to skin a cat = different ways to achieve something. I'd kill for a burger right now = I really want a burger. Etc etc etc
    – dda
    Dec 16, 2017 at 7:47
  • Est-ce que c'est une exception de l'anglais et du français ou est-ce que c'est la même chose dans toutes les langues ?
    – Distic
    Dec 16, 2017 at 14:31

1 Answer 1

4

Comme l'ont dit les autres, la prémisse de la question ne tient pas la route. Ce phénomène est très fréquent en anglais également:

  • It killed
  • It was mind-blowing
  • It was earth-shattering
  • It was wicked
  • It was sick
  • It was terrific
  • It knocked my socks off
  • It was the shit

Je suppose en effet qu'il s'agit bien d'un universel psychologique, ou linguistique au moins. Trouvez-le sous le titre d'« antiphrase ».

Une réponse plus détaillée sur la nature de l'antiphrase apparaitrait sans doute sur Linguistics SE, où peut-être on a déjà posé la question.


Pour répondre à la question supplémentaire :

Est-ce que c'est une exception de l'anglais et du français ou est-ce que c'est la même chose dans toutes les langues ?

Oui, l'antiphrase est un phénomène interlinguistique. Voici des articles en espagnol et en allemand, le dernier faisant référence lui-même à un exemple en grec. Pour un autre qui est assez fascinant (même si un peu différent), considérez qu'en hébreu biblique, on ne pouvait pas juxtaposer les mots « maudire » et « Dieu », donc lorsque Jézabel écrit aux anciens pour leur ordonner d'accuser Naboth, en hébreu elle dit « bénir » au lieu de « maudire ».

Or pour l'usage précis auquel vous vous intéressez, la violence comme louange, comme je n'en sais pas assez pour les autres langues je vous invite à poser la question sur Linguistics SE. Ce n'est pas une question qui concerne le français seul.

2
  • There's also "killer" to mean "awesome" as in "a killer move" Dec 16, 2017 at 18:43
  • Oui, et tous les autres exemples sont proposés ci-dessus marchent aussi.
    – Luke Sawczak
    Dec 16, 2017 at 19:00

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.