9

Je suis physicien et j'enseigne à l'université. Je ne suis pas un locuteur natif du français. En anglais on peut employer une phrase comme celle-ci :

This statement violates the first law of thermodynamics.

Comment peut-on traduire cela en français ? Moi, je pensais en employant le verbe violer. Mes collègues francophones natifs (non ingénieurs et physiciens) disent que dans ce contexte, les deux verbes sont des faux-amis. Violer s'emploie plutôt signifiant un rapport sexuel avec quelqu'un sans son consentement. Cependant, mon dictionnaire dit que l'on peut l'employer signifiant enfreindre (Ne pas respecter un règlement ; une loi). Comment faut-il donc traduire :

"This statement violates the first law of thermodynamics."

ainsi que

"This is a violation of the first law of thermodynamics"

etc. ?

  • 3
    Je suis un étudiant ingénieur français. Le dictionnaire est correct. Dans ce contexte, cet utilisation est normale. – loxaxs Jan 22 '18 at 15:43
  • Peut-être une autre question ou qqn. a qqc. à ajouter sur contrevenir voire contredire en contexte ? Merci ! – user3177 Jan 23 '18 at 19:11
13

"Violer" et "enfreindre" peuvent l'un et l'autre être utilisés pour désigner une expérience qui contredit une loi physique. Il me semble qu'il y a une légère préférence pour "enfreindre". Ainsi, on dit: "cela enfreint la seconde loi de la thermodynamique".

Cependant, dans le cas des inégalités de Bell, "violer" est plus souvent utilisé. "Cela viole les inégalités de Bell". "Les inégalités de Bell sont systématiquement violées"

On notera que sans contexte, le mot "violer" évoque bien plus "commettre un viol", qu'il n'évoque l'idée d'enfreindre quelquechose.

Le mot "violation", lui, offre moins de double sens. L'équivalent français pour "a rape" n'est pas "une violation" mais "un viol". "Une violation" peut être utilisé légalement, avec l'idée d'une effraction ou d'une infraction, ou bien plus rarement en science, par rapport aux lois de la physique.


Edit: Dans sa réponse, @dimitris propose "transgresser", ce qui constitue aussi une bonne alternative à "violer".

  • Avec tous les bémols habituel quant à l'usage des Ngram, l'usage d'enfreindre semble en croissance depuis 1970 et a dépassé violer dans ce contexte depuis le début des années 90: – Eau qui dort Feb 17 at 13:27
  • C'est sans compter les occurences d'enfreindre à la loi, qui s'entend, mais ne se retrouve pas dans le corpus – Eau qui dort Feb 17 at 13:31
13

Je confirme ce que dit loxaxs, le terme "violer" ne s'emploie pas seulement pour un rapport sexuel non consenti, on peut aussi l'utiliser dans le sens de "violer une loi", "violer une règle, un règlement", etc.

Je traduirais donc "This statement violates the first law of thermodynamics" par :

  • "Cette affirmation enfreint la première loi de la thermodynamique" (plus adapté ici je pense)

ou

  • "Cette affirmation viole la première loi de la thermodynamique"
5

Effectivement, « violer » peut signifier « enfreindre ».
On peut tout à fait employer « violer » dans ce contexte :

Cet énoncé viole la première loi de la thermodynamique.

De même dans un cadre plus général, on peut enfreindre la loi ou la violer.

1

En complément aux excellentes réponses même si la question concerne plutôt la physique. On rencontre la tournure "violer une loi" dans la bible (Jean 1 3.4) :

Bible du Semeur : Celui qui commet le péché viole la Loi de Dieu, car le péché, par définition, c’est la violation de cette Loi.

Bible Segond 21 : Tous ceux qui pratiquent le péché violent la loi, puisque le péché, c’est la violation de la loi.

En revanche, la version 1910 de Segond emploie transgresser :

Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.