3

I want to kick myself for forgetting the appointment yesterday.

Quelle est la bonne traduction ?

(a) Je veux me botter pour avoir oublié le rendez-vous hier.

(b) Je veux botter moi-même pour avoir oublié le rendez-vous hier.

(c) Je veux me botter moi-même pour avoir oublié le rendez-vous hier.

3

If you want to stick to an expression faithful to the original English phrasing "kick oneself", you can say, for instance:

Je me donnerais des baffes pour/d' avoir oublié ...

Je me giflerais pour/d' avoir oublié ...

... though in French, it is more like "punching oneself".

That said, one of the most common phrases to express this "cross with myself" idea is:

Je m'en veux d'avoir oublié ...

| improve this answer | |
3

You would not use a translation of "to kick", that would not be idiomatic in French. But you can use some phrases that suggest you would give slaps to yourself, which is a bit the same metaphor.

Je me mettrais des claques d'avoir oublié le rendez-vous d'hier.

Je mérite des claques d'avoir oublié le rendez-vous d'hier.

Je me ficherais des claques d'avoir oublié le rendez-vous d'hier. (more familiar)

Je me foutrais des claques d'avoir oublié le rendez-vous d'hier. (mildly vulgar)

You can also replace claques by baffes, which is more familiar. In spoken, you can also add un "en", eg je m'en mettrais des claques d'avoir oublié le rendez-vous d'hier.

Still using the same metaphor, there is this phrase: être à baffer

Je suis à baffer d'avoir oublié le rendez-vous d'hier.

| improve this answer | |
  • IMHO the most idiomatic are je mérite des baffes et je suis à baffer. Je me mettrais/foutrais/ficherais des claques/baffes can be heard but are less expected. – jlliagre Feb 3 '18 at 11:49
3
  • (a) personne ne dirait ça. Quand il signifie to kick1, botter a besoin d'un complément d'objet (botter le derrière, botter en touche...). Une traduction littérale pourrait être:

    je veux me botter les fesses pour avoir oublié le rendez-vous hier.

    Ce serait compris mais ce n'est pas du tout idiomatique.

  • (b) est incorrect. Ça signifie que l'on veut donner un coup de pied soi-même mais sans préciser dans quoi.

  • (c) à le même problème que (a). De plus, moi-même insiste sur le je, ce n'est pas la cible du coup de pied.

Je ne vois pas d'expression idiomatique où quelqu'un exprime le souhait de se frapper lui-même. Je suggérerais plutôt :

Je m'en veux à mort d'avoir oublié le rendez-vous hier.

Cette expression est courante et bien plus bénigne qu'elle ne paraît. Si « mort » semble trop fort, on peut aussi dire:

Je m'en veux sérieusement d'avoir oublié le rendez-vous hier.

Je m'en veux grave d'avoir oublié le rendez-vous hier.

« Grave » est du français relâché et controversé ici.

1C'est un peu tiré par les cheveux mais « je veux me botter » peut aussi signifier « je veux mettre des bottes » de la même façon que « je veux me chausser » veut dire « je veux mettre des chaussures ».


  • (a) nobody would ever say that. When meaning to kick1, botter requires an object (botter le derrière, botter en touche...). A literal translation would be:

    je veux me botter les fesses pour avoir oublié le rendez-vous hier.

    That will be understood but it is unidiomatic.

  • (b) is wrong. It means you are the one wanting to kick but without specifying who/what is kicked.

  • (c) has the same issue than (a). Moi-même emphasizes the je.

I do not see any any idiomatic expression where someone wish to self-inflict kicks so here is what I would use:

Je m'en veux à mort d'avoir oublié le rendez-vous hier.

Note that this expression is widespread and much softer than it looks. To avoid mort, we might also say:

Je m'en veux sérieusement d'avoir oublié le rendez-vous hier.

Je m'en veux grave d'avoir oublié le rendez-vous hier.

Grave is colloquial French and controversial here.

1It's a little far fetched but je veux me botter might also mean je veux mettre des/mes bottes (I want to put my boots on) just like je veux me chausser means « je veux mettre mes chaussures » (I want to put my shoes on).

| improve this answer | |
  • Hmm... Might that be too strong? How would it stack up against "I wish I were dead", for example? – Luke Sawczak Feb 3 '18 at 3:39
  • 1
    @LukeSawczak Actually, I'm not against adding the figurative "à mort" to "m'en veux", since this "à mort" figuratively qualifies the idea of "(sooo) ashamed!": "I feel ashamed (to the point of dying of shame) of myself for having done ...". I mean, rather than directly referring to "death" in its literal sense: "I wish I were dead". – Con-gras-tue-les-chiens Feb 3 '18 at 7:04
  • Merci ! Upvoté. – Luke Sawczak Feb 3 '18 at 13:42

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.