2

Je me demande pourquoi il n'y a pas de consensus entre les livres de grammaire du français à propos de l'article partitif et ses formes. Par exemple :

Le livre A French Reference Grammar (1967, H. Ferrar), mentionne que l'article partitif ne possède que deux formes (du-masculin ; de la/de l'-féminin ou mots masculins qui commencent par voyelle ou h-muet).

Il montre l'emploi de l'article en employant des propositions comme :

On me donne du fromage, du sel et de la moutarde. De la glace couvrait les fossés.

Un autre livre que je consulte fréquemment - Student Grammar of French (2006, M. Offord) - affirme qu'il y a trois formes de l'article partitif. À savoir: celles du singulier susmentionnés et la forme des pour le pluriel.

Il donne des exemples tels que

Votre journée type est : On boit des verres, on fait du jogging,

Comment peut-on faire un dessert aussi délicieux et aussi pratique avec juste du lait, des œufs frais, du sucre, du caramel et un peu de vanille ?

C-à-d que ce livre-ci distingue entre le des qui se réfère à un nombre indéterminé d'objets dénombrables (article indéfini) et le des qui se réfère aux objets ou gens envisagés dans le cadre d'un ensemble (article partitif).

En revanche, ce livre-là traite du cas des comme le pluriel de l'article indéfini.

Alors, quel livre est correct ici ? S'agit-il seulement d'une approche linguistique différente ?

2

Le nom introduit par un article partitif est généralement au singulier puisqu'il représente un ensemble non dénombrable, comme dans de l'eau.

« Des eaux » ne peut pas être un partitif mais représente un ensemble d'eaux distinctes.

L'article partitif doit cependant être au pluriel si le nom au pluriel qui suit est quand même indénombrable car il ne représente pas un ensemble d'entités disjointes :

Il passe des vacances formidables à la mer.

Il passe deux vacances formidables...

Ils caractérisent merveilleusement l'orgueil du Prince des Ténèbres.

...du Prince des quatre Ténèbres.

La frontière est parfois floue entre l'article indéfini et l'article partitif:

Hier, j'ai mangé des frites avec de la mayonnaise.

Des peut être ici considéré comme l'un ou l'autre car il est difficile d'écrire :

Hier, j'ai mangé de la frite avec de la mayonnaise.

  • Merci ! C-à-d que le livre le plus récent est correct ici car il distingue entre des-partitif et des-indéfini, n'est-ce pas ? Par contre, le livre ancien est incorrect en affirmant que la forme des ne correspond qu'au pluriel de l'article indéfini. Y êtes-vous d'accord ? – Dimitris Apr 4 '18 at 8:20
  • Oui, le premier livre ne tient pas compte des mots qui n'ont pas de singulier et dont l'article partitif doit nécessairement être au pluriel (sauf en cas de négation). – jlliagre Apr 4 '18 at 10:28

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.