6

Je rencontre un problème quand j'essaie d'utiliser un jeu sur mon téléphone.

J'ai posé cette question dans le forum mais je ne suis pas sûr qu'elle soit correcte:

Est-ce que je suis le seul qui a un souci avec son compte MarMon (le jeu)

À un moment je voulais reformuler de la manière suivante:

Est-ce que je suis le seul qui ai un souci avec mon compte MarMon (le jeu)

4

La première forme me semble la plus correcte, mais, pour éviter tout risque d'accord dissonant, j'écrirais plutôt :

Est-ce que je suis le seul à avoir un souci avec mon compte MarMon ?

ou :

Est-ce que d'autres joueurs ont des soucis avec leurs comptes MarMon ?

voire le plus recherché :

Suis-je le seul à avoir un souci avec mon compte MarMon ?

Le problème si l'on utilise la première personne est que la phrase ne peut plus être découpée en deux parties avec est-ce que je suis d'un côté et le reste de l'autre, la deuxième partie devient agrammaticale :

*le seul qui ai un souci...

En remplaçant le seul par celui, on sent encore plus l'incohérence:

*Suis-je celui qui ai un souci...

  • Pourriez-vous m'expliquer la raison pour laquelle ma première phrase est bonne mais pas la deuxième? – smarber Apr 10 '18 at 8:37
  • 1
    Je me le demande aussi ;-) Je me suis peut-être avancé un peu vite. L'indicatif, le subjonctif et le conditionnel sont peut-être tous trois possibles, ainsi que l'accord avec l'un ou l'autre sujet. Dans le doute, je préfère conseiller l'infinitif ! – jlliagre Apr 10 '18 at 8:49
  • D'accord. Par contre je n'ai utilisé que l'indicatif dans mes deux phrase interrogatives – smarber Apr 10 '18 at 9:01
  • La deuxième phrase doit être en fait acceptable, tout comme suis-je le seul qui aie... et suis-je le seul qui ait.... – jlliagre Apr 10 '18 at 9:32
1

La première phrase est la correcte. Derrière qui, l'accord se fait avec l'antécédent, c'est-à-dire avec le mot représenté par qui.

C'est moi qui ai...C'est celui qui a...etc.

C'est toi qui étais chargé des courses.

Tu es le seul qui pouvait les porter.

Vous qui avez de l'argent (Balzac).

C'est moi qui fais tout.

Référence: Optimiser son score au certificat Voltaire. M.F. Claerebout.

  • Mais ne peut-on pas utiliser "Est-ce que je suis le seul qui ait un souci" ? Cela expliquerait pourquoi la seconde forme ne choque pas mes oreilles... – Law29 Dec 2 '18 at 11:16

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.