1

Dans cette si scandée proposition mathématique, est-ce le singulier ou le pluriel qui est de mise?

Les diagonales d'un parallélogramme se coupent en leur(s) milieu(x).

1

Je ne pense pas qu'on puisse rejeter l'une ou l'autre forme.

Il y a bien en tout deux milieux en jeu d'où :

...se coupent en leurs milieux.

Cependant, chaque diagonale n'ayant qu'un seul milieu, le singulier se justifie facilement :

...se coupent en leur milieu.

On entend bien plus souvent :

Les deux présidents se sont serré la main.

que :

Les deux présidents se sont serré les mains.

On utiliserait bien sûr uniquement le pluriel si les diagonales avaient plus d'un milieu comme on peut dire :

Les méridiens se rejoignent à leurs extrémités.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.