1

Quand j'ai commencé ma carrière en informatique, à la fin des années 90, mes collègues, clients, et moi-même nommions le fichier journal la log. Sans doute par analogie avec la trace, comme on disait à l'époque de la programmation sur machine à calculer scientifique, ou bien par analogie avec la bûche, étymologie acceptée pour "log file". Ensuite je me suis expatrié en Australie, puis, au bout d'une dizaine d'années, je me suis mis à retravailler avec des informaticiens Français. Et là, surprise, les plus jeunes employés de différentes entreprises indépendantes disaient alors le log. Je ne sais pas quand le fade-out du féminin et le fade-in du masculin se sont produits, mais c'est visiblement au cours de la première décennie des années deux mille.

Ma question : quel serait le genre le plus approprié ? Sachant que je m'interroge sur la motivation de l'emploi du masculin : en vertu de quoi le log siérait plus : le journal ?

  • 2
    J'ai toujours dis, et depuis les années 90, le log, en élision du terme fichier, le fichier log. donc LE log. – Archemar Apr 26 '18 at 4:35
  • Pareil, je n'ai jamais dit une log mais j'ai pu dire une ligne de log. J'ai sinon beaucoup plus souvent employé ce mot au pluriel (les logs d'erreur), sauf quand il s'agit de parler du log de un qui vaut zéro bien sûr... – jlliagre Apr 26 '18 at 6:18
  • Ma boîte à l'époque, où l'on disait "la" log : Atos. donc des professionnels de tous horizons, puisque Atos provenait de la fusion de deux autres grandes entreprises. – Fabien Haddadi Apr 26 '18 at 6:27
  • Jamais entendu la log non plus, mais je pose une hypothèse: les informaticiens "seniors" auraient-ils appris qu'à l'origine, a log en anglais est une bûche, et auraient utilisé le féminin par analogie avec le genre de la traduction française ? – Greg Apr 26 '18 at 7:37
  • Greg : c'est une piste. C'est ce que j'aime à croire secrètement. – Fabien Haddadi May 4 '18 at 9:07
3

Je n'ai toujours entendu cet emprunt qu'au masculin. J'y lis le genre de "journal de bord" et "livre de bord" qui sont les traductions du terme maritime logbook abrégé couramment en log.

Explication potentielle pour un usage au féminin : rapprocher cela à la "bûche" me paraît tiré par les cheveux - c'est celle qui servait à lester la corde que les marins tiraient derrière leur navire pour en mesurer la vitesse, le logbook incluant le relevé régulier de la vitesse du navire mesuré à l'aide de cette corde lestée. Mais cette étymologie est effacée dans le sens actuel du mot log en anglais, qui signifie simplement un relevé d'observations chronologiques sans aucune connotation sylvestre.

J'imagine plutôt un usage composé, par exemple "la log file", abrégé en "la log" (au fait dit-on la file pour un fichier ?? Voilà une autre question...). Mais en tout cas peu courant dans mon expérience.

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.