1

Sur la porte d'une salle de bain on a collé une feuille de papier sur laquelle est indiqué :

Pas de courant électrifié. Désolé.

Pendant un moment on se demande si on est au bon endroit mais il ne fait aucun doute. Et on est au Québec.

  • Cet emploi de courant électrifié, s'agit-il d'un régionalisme, d'un emprunt/calque (de l'anglais ? de quel type), d'une tautologie courante tributaire de l'impact de l'électrification au lexique, est-ce vieilli... ?
  • Pourquoi préférerait-on couramment employer dans un tel contexte une tournure avec l'adverbe de négation pas plutôt qu'avec un substantif qui en tienne lieu, comme panne ; pourquoi l'une ou l'autre serait plus claire, plus usuelle lorsque réduite à un « avertissement » comme ici ?
2

À défaut de courant électrifié, j'espère qu'il y a quand même de l'eau mouillée, dans cette salle de bain.

Vu à quel point "courant électrifié" est rare sur le web (Google trouve « About 140 results » et s'arrête au bout de 29 sans compter ceux qu'ils considère comme doublons, DuckDuckGo n'en trouve que 5), ce n'est manifestement pas du tout idiomatique. C'est une erreur que la personne qui a écrit ce papier n'est pas la première à faire, mais pas loin. Sur le web je ne vois que deux types de résultats qui ne sont pas clairement des faux positifs (avec une ponctuation entre les deux mots), des erreurs de numérisation, ou des suites de mots bout à bout qui n'ont pas de sens (des anti-anti-spam probablement) :

Bref, cette personne voulait dire « pas de courant électrique ».

« Panne de courant » sous-entend qu'il y a un problème qui va être réparé, par exemple un pylône renversé par le vent ou un fusible qui a sauté. C'est une panne³ : un « arrêt momentané accidentel et subit du fonctionnement » (B.1.a), une « interruption, coupure accidentelle » (B.1.b). « Pas de courant (électrique) » n'a pas ce sous-entendu que l'absence de courant est un défaut qui va être réparé. Ce peut être un propriétaire qui sait que son installation électrique est en mauvais état et n'a pas l'intention de la réparer.

Ou ce peut être un non-francophone qui a fait de son mieux pour exprimer l'idée « panne d'électricité » avec seulement de vagues souvenirs de français.

  • Merci ! C'était une note manusc. à halte routière à quelque part sur Jean Lesage et seule une des deux salles de bain était ainsi affectée. Langue seconde peut-être... Par ailleurs même si la collocation a attiré mon attention elle ne me surprend pas beaucoup, je la trouve orale et archaïsante, un peu comme si je disais voiture motorisée, genre de jargon traduit d'une loi par exemple. Par ailleurs l'eau a un courant, et il y avait l'eau courante néanmoins. Peut-être qu'on voulait dire quelque chose en évitant de dire autre chose. Merci ! – subsexdexter May 13 '18 at 17:10
  • 1
    @Dignitéveutdire... Il y a une salle de bain dans une halte routière ? Ah, des toilettes sur une aire de repos ? (Ici, une salle de bain, ça a une baignoire, à la rigueur une douche mais dans l'immobilier on dit « salle d'eau » s'il n'y a pas de baignoire.) Ah, le québecois, parfois on ditrait du français, et parfois non... – Gilles May 13 '18 at 20:38
  • Davantage le Québécois que voici que le québécois, quoique souvent le québécois aussi ! Parfois j'hypercorrige à l'écrit et ça peut donner ce genre de lexique qui se voulait plus régulier mais on se ramasse dans le champ. Tout simplement impayable. Par ailleurs l'aire de repos bien ça j'avais vu wikipédia discuter de la différence de terminologie, mais j'ai déjà vu ici il me semble aire de repos pour camionneur, c'est le même concept mais on y dort aussi j'imagine. Merci ! – subsexdexter May 14 '18 at 3:31

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.