0

Je me demande quelles règles du français pourraient être relâchées lors de la préparation des diapositives pour que le texte soit plus concis.

Par exemple : quant à l'usage des articles ou des pronoms, peut-on les enlever ?

Quant aux accords quelles règles sont vraiment indispensables et desquelles le respect est moins élastique ?

Un exemple pragmatique :

Ils restent quelques cas particuliers.

peut devenir

Restent quelques cas particuliers.

ou même

Reste quelques cas particuliers.

Évidement je cherche d'autres astuces.

5
  • Ce n'est pas une question de français, mais d'art de la présentation. Les diapositives ne devraient être là que pour soutenir un discours construit délivré à l'oral et étayé par un rapport écrit. Quelques exemples chez TED Talks. Quant à l'exemple, je suggère simplement Cas particuliers, le discours est là pour ajouter les mots manquants.
    – mouviciel
    Jun 11, 2018 at 11:32
  • Étant donné que le français n'est pas ma langue maternelle je cherche à garder une équilibre entre un texte quelque peu "laconique" et un texte qui va faciliter mon discours. D'où cette question concernant le soit-disant français relâché. Je vous remercie vivement de votre commentaire très utile quand même.
    – Dimitris
    Jun 11, 2018 at 11:39
  • Prénoms ou pronoms ? Les pronoms, c'est dur de les enlever sans que le texte devienne incompréhensible. Jun 11, 2018 at 12:08
  • Faute de frappe:-) Je m'excuse @StéphaneGimenez : Oui, bien sûr je voulais dire pronoms. Je me trombe tantôt avec le couple prénom-pronom tantôt avec préposition-proposition...
    – Dimitris
    Jun 11, 2018 at 12:15
  • et le couple trombe-trompe ;-) Attention aussi à l'utilisation de soi-disant (sans t à soi) qui est controversé quand on l'applique à une chose (et non une personne) et qui est péjoratif.
    – jlliagre
    Jun 11, 2018 at 13:00

1 Answer 1

0

Comme dis dans les commentaires mettre "Cas particuliers" peut être suffisant dans une diapositive. Par contre

Ils restent quelques cas particuliers.

ou

Restent quelques cas particuliers.

Me parait faux. Reste doit être au singulier. Dans cette utilisation ce sera toujours du singulier.

Il reste du travail à faire.

Il reste à manger.

Il reste des devoir.

Ce serait au pluriel avec la tournure :

Quelques cas particulier restent.

(Désolé c'est un peu hors sujet)

2
  • 2
    Ils restent quelques cas particuliers est incorrect car le pronom il doit rester impersonnel (donc singulier), mais la forme plurielle avec sujet postposé restent quelques cas particuliers est parfaitement correcte et même la règle. Le singulier est néanmoins possible en considérant qu'il y a ellipse du pronom il. – jlliagre 9 hours ago
    – jlliagre
    Jun 12, 2018 at 6:05
  • Comme l'explique @jlliagre, cette réponse est fause.
    – ChrisR
    Jun 13, 2018 at 3:56

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.