2

A translation style guide I read through issues the following recommendation (paraphrased):

Il ne faut pas employer « s'en venir » dans le sens de « devenir ».

Elle s'en vient folle. Elle devient folle.

There are a few recommendations in this guide that make me wonder: are they addressing absurd calques from other languages the translators on their rosters speak, or are these discouraged alternatives actually courant in the langue populaire ?

If I listen as I walk down the streets of a Francophone city, will I hear « Il s'en vient + adjectif » ?

(This is not a question about devenir, which I know is correct.)

  • 1
    As far as France is concerned, you should never hear that in a big city. However, local dialects may have an influence. For me "elle s'en vient folle" is more something I could hear in a movie taking place in the 17th century. – SteffX Jul 19 '18 at 16:21
4

Oui, on l'entendra au Québec et je ne le trouve pas inusité à l'oral (je suis locuteur natif du français québécois). La Banque de dépannage linguistique (OQLF) l'associe à l'emploi ancien (15e au 17e) et maintenant régional et familier de venir avec comme sens devenir (Il ne faut quand même pas venir fou avec ça!) mais avec une idée de progression :

La haie a poussé; il faudrait penser à la tailler. (ou, plus familièrement : s’en vient haute) (BDL)

On s'explique mal l'origine du tour. D'autre part dans certains cas d'emploi pronominal avec le pronom en, ce dernier n'est parfois plus perçu comme marquant l'origine depuis fort longtemps (par ex. s'en aller : Li marchis s'en en ala en son païs, Robert de Clari, ds. Le bon usage 14e ed. § 681 b 1, semi-agglutination, note H8 ; voir aussi ici). À mon avis un phénomène comme l'agglutination aide la sémantique non spatiale. On évoque un translation style guide : on tente possiblement d'éviter les régionalismes et le registre familier à la fois ; la BDL recommande elle aussi, dans un registre plus neutre, d'employer devenir, se faire ou le verbe simple selon le contexte...

  • 1
    Merci, c'est fort intéressant ! Oui, j'ai l'impression que ce guide a tendance à neutraliser la langue un peu. (C'est étrange toutefois qu'à l'Ontario on apprend un français européen, n'est-ce pas ? J'ai le Québec à une distance de quelques heures en auto et personne ne m'a indiqué l'existence de cette expression ni de tellement d'autres ...) – Luke Sawczak Jul 22 '18 at 11:36
1

In France, I've never heard or seen the usage you described (as a possible confusion with devenir), although I guess there might be some regional uses that I'm not aware of, mainly Quebec I guess ?

However, you should note that the idiom "s'en venir" does exist (even on SE!), it's an old-fashioned way of saying "venir (ici)". The chances you hear it in a french street, theatrical performances aside, are increasingly slim with time passing...

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.