1

I saw this in a book I'm reading:

Demain, elle dépendrait à jamais d’un homme dont elle finirait par porter le nom. Mme Thorn. Autant s’y faire dès à présent.

I cannot make sense of that middle sentence. I see that “dès à présent” means here and now, and se faire à is to get used to.

Is it "So much to get used to right now" ?

4

“Autant” here means “might as well”. I suppose it's probably short for “il vaut autant faire X” — it's just as worthwhile to do X. (As worthwhile as what? As not do it, I guess. This sounds odd, but the same ellipsis takes place in English: Might as well do X as what? As not do it!)

Next, “dès [a certain time]” means from that time forward. So “dès à présent” means from this moment forward.

So one translation of the sentence might be:

Might as well get used to it starting now.

  • 3
    Maybe from now on would be a more idiomatic way to say this? – Kii Aug 17 '18 at 8:53
  • 2
    @Kii Equally idiomatic, says this native speaker, and almost equally good here, but I like mine slightly better :) But yup, no reason that couldn't work too. – Luke Sawczak Aug 17 '18 at 13:14
0

In view of the quite correct "autant commencer à s'y faire dès à présent" I suggest that the writer hasn't come up with the happiest form if we insist on "from one point on" as indicating a period of time for the action and not a point (to get used to sth, se faire à qqc); otherwise we must change the signification, that is consider that there is an other one ("se faire à quelque chose" serait alors "accepter ") and the author has possibly, inconsciously may be, "slipped towards that idea"; however defective writing seems to be the problem, not a far-fetched definition of "se faire à qqc".

  • There's nothing defective about the French. I think just fail to fully understand it. – user21018 Aug 17 at 6:22
  • @petitrien (TLFi) : Se faire à. S'habituer, s'adapter à (quelqu'un ou quelque chose). La logique n'est pas bonne, le processus ne se réalise pas en un point du temps mais sur une période de temps. ex. La première bouchée de pain était amère ; je m'y suis fait et comme ça la seconde était potable. (ça ne va pas, il faut d'autres bouchées). Vous ne comprenez pas. – LPH Aug 17 at 6:34
  • Autant se faire à cette dépendance dès à présent, voilà le sens, dépendance induite par le mariage et le changement de nom. C'est parfaitement clair. – user21018 Aug 17 at 6:44
  • @petitrien Ne divertissez pas la question sur des points sans conséquence ; qu'importe ce à quoi il est question de se faire ? C'est évident ça et ça n'a rien à voir avec le changement. C'est le terme « dès à présent » en combinaison avec le verbe « se faire à qqc » qui ne convient pas. – LPH Aug 17 at 6:54
  • "Dès à présent" ne convient pas avec "se faire à", c'est votre opinion, pas la mienne. Il faut vraiment être très imbu de soi-même pour prétendre en faire une vérité générale comme vous le faites. En plus, vous écrivez comme un pied : une bouchée pain potable. Ridicule ! – user21018 Aug 17 at 7:05

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.