3

On connaît le cas de douter (ne pas être sûr) / se douter (avoir de fortes présomptions) On peut ajouter imaginer (se figurer) / s'imaginer (croire à tort) (*1)

Connaissez-vous d'autres verbes dont la modalité s'inverse avec l'usage pronominal. (*2)

(*1) oui, s'imaginer peut aujourd'hui prendre un autre sens mais c'est au sens de croire à tort qu'il est apparu dans la langue.

(*2) s'inverser et non prendre un tout autre sens.

Des suggestions en d'autres langues que le français sont également bienvenues.

5
  • 2
    Je crois pouvoir être d'accord pour le premier exemple, mais pour le second l'incertitude me force à recourir au TLFi, lequel donne quelque chose de contradictoire: B. S'imaginer qqc. Se figurer, croire à tort. Il n'y aurait pas de différence; « imaginer » ne semble pas signifier « se figurer ».
    – LPH
    Aug 23, 2018 at 19:22
  • @user168676 : Tu as raison relativement à ta source. J'ai repris la source DHLF pour faire référence au sens premier des verbes. Celui qui a été conféré lors de leur apparition. Et oui, le sens a évolué depuis.
    – MC68020
    Aug 23, 2018 at 19:31
  • @aCOSwtWhat about "intéresser/s'intéresser"?
    – LPH
    Aug 23, 2018 at 19:45
  • @user168676 : Je ne sens pas vraiment d'inintérêt dans le pronominal, si ?
    – MC68020
    Aug 23, 2018 at 20:26
  • @aCOSwtI see, it's strictly on the domain of the sense itself, there is no question of inversion between subject and predicate. Beside the point then.
    – LPH
    Aug 23, 2018 at 20:42

2 Answers 2

1

En ambitionnant peut-être un peu :

  • Appeler → Lancer le nom de qqn pour prendre contact. C’est un acte concret, sonore, mais qui ne dure que le temps que s’établisse le contact.
  • S’appeler → Porter un nom auquel on répond. L’attribution est généralement continue, s’étendant dans le temps sans être forcément permanente, mais l’usage qui en est fait est la plupart du temps en un état strictement potentiel et latent, silencieux.

  • Barrer / Se barrer → En barrant le chemin, on peut empêcher quelqu’un de se barrer.

5
  • NonPaduTOUT! Oh...wait... ! Clever en fait que c'est comme suggestion. Si elle ne répond pas aux critères fixés dans l'OP, cette suggestion me fait réaliser que l'inversion de sens peut très bien ne concerner qu'un des axes. Ici, en l'occurrence, la durée. J'accepte donc sans détour et avec gratitude. (Nota, mais c'est très secondaire, les niveaux de concrétude relative de deux mots sont toujours... plus ou moins... hasardeux)
    – MC68020
    Oct 31, 2018 at 22:37
  • @aCOSwt La concrétude demeure abstraite, c'est bien vrai. Qu'on me permette donc de spécifier un peu et d'ajouter à l'axe de la durée celui du bruit, sur lequel il est plus facile de mettre le doigt (ou le tympan, c'est selon). Nov 1, 2018 at 11:44
  • Merci à vous de continuer à vous préoccuper de cette question. Je ne crois pas pouvoir retenir votre dernière suggestion (barrer) car il me semble qu'ici, l'inversion de sens repose plus sur le locatif (explicite ou non) que sur la forme pronominale. Je barre ici / je me barre d 'ici.
    – MC68020
    Dec 7, 2018 at 16:48
  • @aCOSwt Ah bon? Je croyais que l’entravement du mouvement de l’un pouvait s’opposer à l’indiscutable mouvement de l’autre. Peut-être seulement que l’exemple était mal choisi? Dec 7, 2018 at 17:07
  • Oui alors sans parler de mouvement en entendant barrer au sens compétition. Ça a le mérite de virer le locatif. X est barré par Y au sens où les performances / qualités de Y sont tellement supérieures à celles de X que, tant que Y sera là, X ne peut prétendre qu'à des accessits. Et auquel cas si Y se barre, il ne barre plus Y. Cela se conçoit. Il a en tout cas un truc que, au contraire de douter n'avaient ni imaginer ni appeler et très révélateur d'une inversion quelque part : Y ne peut pas à la fois barrer et se barrer. Merci!
    – MC68020
    Dec 7, 2018 at 19:56
1

Au Québec, peut-être aussi ailleurs je ne sais pas, le terme s’énerver possède une acception qui se définirait à peu près ainsi :

S’amuser bruyamment en courant à gauche et à droite.

On pourrait donc penser à des enfants qui ont passé l’après-midi à s’énerver pour leur plus grand plaisir, et à énerver les voisins pour leur plus grand déplaisir.

0

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.