4

J'ai entendu quelques fois en France l'expression familière "être de" signifiant "être invité à, avoir prévu d'assister à", utilisé avec le nom d'un événement tel un mariage, un anniversaire, un baptème, etc. Par exemple:

Tu viens boire un verre avec nous samedi ?

-Ah non, désolé, je ne peux pas: je suis de mariage

Ou

Je dois y aller: je suis de baptème, et je dois encore changer de tenue.

Je me demande quelle est l'étendue géographique de cette expression...

Je viens de Belgique, et n'avais jamais entendu cette expression avant. Est-ce un régionalisme, peut-être du Sud de la France ?

  • Ma femme (de l'Oise en Picardie) vient de me dire qu'elle connait cet usage (argotique, d'après elle) mais ne pourrait pas dire si c'est un régionalisme. Elle pense que peut-être ça joue sur l'expression "être de garde" (i.e.,"Sorry, I can't make it, I'm on call this weekend [to fulfill some annoying family duty]). – Papa Poule Aug 24 '18 at 15:09
  • Connu aussi en Bretagne, en Région parisienne et dans le Midi, un peu partout quoi. Je pense aussi à une origine militaire : être de garde, être d'astreinte, être de quart, être de semaine, être de service et les plus rares être de paillasse, être de planton. – jlliagre Aug 24 '18 at 15:34
  • On peut dire « être de la partie » mais il ne semble pas qu'autre chose de la sorte soit dit que l'on puisse considérer comme appartenant à la langue standard; on entend les formes telles que « de mariage » non pas dans les endroits où l'argot s'impose, mais plutôt dans les campagnes. – LPH Aug 24 '18 at 16:57
  • @user168676 Où sont-ils « les endroits où l'argot s'impose » dont vous parlez ? – Papa Poule Aug 25 '18 at 14:36
  • 1
    Jamais entendu ça non plus, à part dans "être de corvée" (je suis aussi belge). Au vu des réponses, je serais assez confortable pour l'appeler un régionalisme français, à moins que ce ne soit aussi usité en Suisse et au Canada – Eau qui dort Sep 2 '18 at 13:00
3

Je ne pense pas que ca soit un régionalisme (l'ayant entendu dans pratiquement dans toutes les provinces sauf malheureusement celles adjacentes à la Belgique...). Par contre c'est une expression d'origine militaire qui implique une corvée.

L'enthousiaste dirait 'je vais au mariage de ma petite sœur la semaine prochaine !'. Mais si quelqu'un dit lourdement 'j'irais bien jouer à la pétanque avec mes potes ce weekend, mais je suis de mariage en Bretagne' l'implication est qu'il s'agit d'un mariage inintéressant, de gens dont on se moque bien, dont la famille est insupportable, et où même le gateau sera immangeable...

  • Merci - il y a donc bien une nuance similaire à celle de l'expression "je suis de corvée". – Greg Sep 1 '18 at 8:41
  • Que veut dire "dans toutes les provinces"? Des provinces françaises? – Quidam Dec 6 at 6:46
2

Le Wiktionaire liste cet usage comme un usage normal, une des expressions possible pour "être de...."

Être invité, ou s'être engagé, à participer, assister, à un événement (avec parfois une notion de contrainte, ou de promesse qu’on ne peut annuler).
Pino, tel une ombre, était de toutes les fêtes, de toutes les virées, de tous les bals en plein air préludant au troussement des filles moins farouches depuis l'invention de la pilule. (...)
Ah, non, désolé, je ne peux pas venir : je suis de mariage.

https://fr.wiktionary.org/wiki/être_de

Par contre, il ne donne pas la moindre référence sur cet usage. Pas de dictionnaire, rien. Sur une autre page, il précise que l'usage est "familier".


  • Concernant l'origine de l'expression:

1- Il est probable que cette expression se soit bâtie sur le modèle de "être de corvée", "être de garde", "être de service" (ou même "être de la partie") etc...

Le CNTRL:

[être de... = être du même bord]

Par extension Participer à. Être d'une fête, être du voyage; être de la noce.

2- Ou alors "être de la noce" -> "être de noce".

  • Concernant l'emploi de cette expression:

Finalement, le CNTRL confirme l'existence de cette expression en français:

Être de + subst. peut signifier également, selon le cont., « être de corvée ». Être de noce, être de courses. Quelle est cette tenue, monsieur Vatel? êtes-vous d'enterrement, ou la marée manque-t-elle?

Ce n'est donc pas un usage régional (mais je ne dirais pas que son usage est connu partout). Et ce dernier extrait, et cette mention dans le CNTRL semble infirmer la mention "familier" du Wiktionaire.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.