1

Dans un article (« Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité » : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète, Le Monde, auteurs divers, 3 septembre 2018) on trouve la phrase suivante :

Nous proposons le choix du politique – loin des lobbys – et des mesures potentiellement impopulaires qui en résulteront.

Je ne comprends pas exactement ce que signifie « proposer le choix du politique » (ni pourquoi c'est loin des lobbys, ni si la conjonction vient coordonner politique ou lobbys, malgré le tiret) et donc je ne comprends pas bien la phrase ; peut-on expliquer ?

  • S'agit-il... :
    • ...du substantif à valeur neutre pour « tout ce qui a trait à la conduite des affaires de l'État » (TLFi)
    • ...de l'adjectif avec ellipse pour l'action politique dont on traitait plus haut dans le texte ?
    • ... d'une référence à la contrainte de l'État ?
    • ... d'un détail concernant la démission de M. Hulot ?
  • À quel (nom de) choix s'oppose celui du politique pour pouvoir dire qu'on propose celui-là précisément plutôt qu'un autre ?
  • I don't understand it either. The use of "Nous proposons ..." is even weird, imo (why not "demandons"?). It makes me wonder if "choix du politique" doesn't have some strange meaning here, like "politics/governance at its best/finest" and the undersigned are offering it to the world like a jeweler would offer "le choix des bijoux" to his/her best customers: "What we have to offer [ask for?] here is politics/governance at its finest ([y]our finest politics/governance) (free from special interests), along with the potentially unpopular measures resulting [necessarily] therefrom." – Papa Poule Sep 4 '18 at 1:31
  • 1
    @PapaPoule Thanks, it may be so. Both answers refer to action politique (so ellipsis); it's not clear why a former paragraph has that yet in the quote action wouldn't appear. It may be a renewed commitment about the body politic/State with respect to its mission, or some euphemistic societal reference about the issue being relevant at that level and not merely privately. I speculate the masc./neut. usage of politique is more typical in France French than in my variety where I always expect a collocation, as adj with action/domaine/pouvoir. and where it's not used for a person (un) etc. – user3177 Sep 4 '18 at 4:14
  • Voir ici pour un autre appel qui permet probablement de mieux comprendre celui-ci. Merci ! – user3177 Sep 8 '18 at 17:39
  • N'y a-t-il que moi que « lobbys » choque, comme d'ailleurs les bureaus anglais ? – jlliagre Sep 20 '18 at 21:54
  • 1
    Tant que ce ne sont pas des spaghettoes ;-) – jlliagre Sep 21 '18 at 21:10
2

Les tirets pour loin des lobbys sont à prendre comme des parenthèses et loin des lobys est à prendre dans le sens "dans une direction différentes" ça donnerait quelque chose comme ça.

Nous proposons le choix du politique (opposé à celui des lobbys) ....

Et pour la suite je serai plutôt d'avis que c'est à rattacher à l'action politique.

Pour moi la phrase aurait ce sens : On aimerai que le pouvoir et les décisions reviennent aux hommes politiques (élus par le peuple) et non pas aux lobbys qui oeuvrent un peu dans l'ombre.

  • Merci ! Vous dites « on aimerait » ; si je comprends bien l'emploi du verbe proposer serait comme une forme de déférence ou de politesse, un peu comme un euphémisme ? Par exemple pourquoi ne pas avoir conjugué le verbe choisir ? L'emploi du verbe proposer est-il d'un registre soutenu, ou est-il très évocateur en politique ? – user3177 Sep 4 '18 at 4:23
1

« loin des lobby » semble être la qualification de l'action politique particulière qui est envisagée, c'est à dire une action politique à son plus effectif, non mitigée par l'action atténuante que l'on connait comme caractéristique des lobby; il semble que la seconde partie du choix, des mesures potentiellement impopulaires, soit encore une conséquence de cette politique sans lobbys, ceux-ci étant vraiment les seuls à pouvoir ne pas être d'accord avec une politique dure.

  • 1
    Merci ! Serait-ce donc une critique voilée de l’interférence des lobbys sur le pouvoir public à l'intérieur d'une simple réaffirmation de ce pouvoir, de la légitimé de État ? – user3177 Sep 4 '18 at 4:30
  • J'en ai bien peur, et même pas si voilée que l'on voudrait croire, seulement dans son stade initial! – LPH Sep 4 '18 at 6:27
1

J’y comprends qu’un choix du type d’action que suivrait le groupe s’imposait, et que l’on a décidé de travailler avec des partis politiques, qui décident, plutôt qu’avec des lobbys, qui demandent ou critiquent mais construisent peu.

La base de discussion impose aussi comme prémisse, comme axiome pourrait-on dire, que tout parti ne faisant pas de la lutte aux changements climatiques son objectif premier, peu en importe les conséquences (des mesures potentiellement impopulaires), ne sauraient être pris au sérieux.

Le politique serait selon moi à comprendre sous son acception de nom masculin à valeur neutre « tout ce qui a trait à la conduite des affaires de l’État » : on a décidé de travailler avec ceux qui dirigent ou veulent diriger l’État, pas avec ceux qui critiquent ou proposent.

  • 1
    Merci ! Bien ce ne sont que des questions/réponses et parfois au fur et à mesure de la rédaction on peut parfois douter de la pertinence de son propos et il m'est souvent arrivé de ne pas publier un contenu. Une réponse doit répondre à la question mais le propos original peut parfois servir à faire avancer la réflexion. Il faut se donner une chance ; rien n'est déterminant ni perdu à mon avis et il y a bien d'autres occasions et amplement de temps. Merci ! – user3177 Sep 21 '18 at 20:06

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.