3

Je lisais hier dans un roman l’expression « en veux-tu, en voilà », qui ne pose pas vraiment de question en dépit de la tournure interrogative qu’elle contient.

En lisant, j’ai senti une espèce de malaise, et ai finalement mis le doigt sur le bobo : je ne crois pas dans ma vie, hors l’écriture ou les discours peu naturels (radio, télé, personnes parlant trop lentement afin de mieux s’écouter, ...), avoir entendu autre chose qu’en veux-tu, en v’là.

Je viens du Québec, je voyage peu en Francophonie, et une bonne moitié de mes communications se passe en anglais avec des anglophones, mais demeure curieux de savoir si la forme longue en voilà existe bien quelque part dans le vrai usage oral, ou si elle se cantonne à peu près dans les livres et chez ceux qui veulent trop bien parler.

2

Je ne pense jamais avoir entendu en veux-tu, en v'là en France, peut-être à cause du décalage de registre entre en veux-tu qui est plutôt formel alors qu'en v'là est familier.

C'est donc toujours:

en veux-tu, en voilà.

Une version familière pourrait être :

t'en veux, en v'là

mais ce n'est plus la locution attendue.

Wikipedia indique que en veux-tu, en v'là est une variante que l'on rencontre en français canadien.

| improve this answer | |
  • Merci pour votre réponse. Je suis surpris d'apprendre que en veux-tu est senti comme formel en France (sauf erreur, ce n'est pas le cas au Québec). V'là est-il communément entendu chez vous? – Pas un clue Sep 5 '18 at 23:46
  • V'là est peut-être un peu désuet mais s'entend quand même, dans un registre familier, dans en v'là deux, le v'là, les v'là, te v'là... – jlliagre Sep 6 '18 at 6:43
  • 1
    Il y aussi l'expression consacrée 22, v'là les flics (la connait-on au Québec ?). – Greg Sep 6 '18 at 12:21
  • @Greg Il y a toujours eu le tome 22 de la série Boule et Bill, appréciée des enfants et parents de part et d’autre de l’Atlantique, intitulé 22! v’là Boule et Bill!, et de manière plus ennuyante Les v’là! depuis la réorganisation des premiers tomes en moins de pages par album, ce qui relégua cet album au titre ingénieux au #25 (quelle horreur!). – Pas un clue Sep 6 '18 at 18:26
  • Tel que je l'ai mentionné ci-dessus, je suis surpris de certains aspects linguistiques mentionnés dans votre réponse, mais il demeure au final que vous suppléez exactement la réponse à la question: en veux-tu en voilà existe à l'oral, et est même à peu près l'unique prononciation de l'expression ailleurs qu'au Québec. Merci. – Pas un clue Sep 10 '18 at 14:25

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.