Dans un texte on discute d'une série télévisée : « Des dialogues au cordeau [...] » nous dit-on. Au TLFi on dit qu'au figuré ça signifie « de manière régulière », le cordeau c'est la petite corde servant à tracer une ligne droite entre deux points ; au Wiktionnaire on trouve par extension « de façon nette et régulière, symétrique », ou ces références à la pêche et aux explosifs.

Quand on dit de dialogues qu'ils sont « au cordeau », que veut-on dire exactement, à quelle qualité réfère-t-on ? Peut-on préciser, est-ce un synonyme de l'état de ce qui a été taillé au couteau, est-ce incisif, mordant, ou plutôt d'un adverbe comme régulièrement, mais régulièrement quoi au juste, y a-t-il ellipse et de quoi ; cet emploi d'au cordeau est-il courant ?

up vote 3 down vote accepted

Cette expression est tout sauf populaire et encore moins péjorante, au contraire.

Elle est usuelle... d'abord dans le milieu... du théatre puis dans celui du cinéma.

Son sens est absolument calqué sur le sens figuré de l'expression tirer au cordeau pour s'appliquer de manière logique aux... tirades des acteurs.

On rencontrera d'ailleurs (mais plus rarement) l'expression de tirade au cordeau sous la plume de certains critiques artistiques.

dialogue / tirade au cordeau sont des observations plutôt positives, on peut les rencontrer aussi dans des préfaces (Philipe Durant, Bernard Sarrut...)

EDIT suivant commentaire. Un dialogue au cordeau caractériserait alors un dialogue dans lequel les interlocuteurs vont droit au fait, ne s'encombrent pas de fioritures, ne tournent pas en rond autour du pot...

  • 1
    @nonobstantfascisme : Est-ce que l'adjectif direct / Sans fioritures ou encore sans tourner en rond t'éclaireraient plus ? – aCOSwt Oct 17 at 14:12
  • Je ne crois pas que "péjorante" s'utilise comme ça... (En fait le verbe "péjorer" n'existe pas vraiment.) On dit plutôt "péjorative". – user2357 Oct 17 at 15:44
  • 1
    @NajibIdrissi : 1/ OK il n'est pas dans le DAF! Mais... rassure-moi... cela ne veut pas dire qu'il n'existe pas... hein? 2/ Tu le trouveras en tout cas utilisé, et en ce sens, dans de nombreux ouvrages de référence, en particulier dans les Cahiers de Linguistique Française (books.google.fr/…)... moi... ça me suffit pour dire que... il existe! ;-) – aCOSwt Oct 17 at 16:11
  • 1/ C'est quoi toutes ces ellipses ? C'est n'importe quoi et illisible. 2/ Si un mot n'est pas dans les dictionnaires et n'est pas utilisé couramment, alors non, il n'existe pas. Le fait que quelques auteurs inventent un néologisme et l'utilisent une fois ou deux ne fait pas que le mot devient du français correct. – user2357 Oct 22 at 10:22

Tout d'abord je pense que c'est une façon très populaire d'exprimer la chose, trop populaire, qui la tourne quelque peu en dérision. Ce que ça doit communiquer, il me semble, c'est soit une qualité particulière du comportement des protagonistes dialoguant en cela qu'ils respectent scrupuleusement leurs interlocuteurs sans les couper, en reprenant méticuleusement tous les points qui ont été formulés, sans éclats de voix, etc., soit l'existence d'une organisation formelle du dialogue avec des règles, comme un temps de parole, l'obligation de répondre précisément à toute les questions, et possiblement quelques autres règles assez contraignantes, soit encore un concours des deux possibilités.

Je ne crois pas que l'emploi soit très courant (et ne souhaite pas le voir le devenir).

  • Ha mhé! Aucune dérision dans tout cela! Vraiment! Et, pas vraiment populaire non plus puisqu'au contraire appliquée par des locuteurs plutôt... spécialisés. (Cf autre contrib) – aCOSwt Oct 17 at 7:41
  • @aCOSwt Eh bien, ces locuteurs spécialisés passeront chez moi pour avoir des affinités pour des moyens d'expression populaires; ce n'a pas été une tradition des intellectuels français de se référer aux rangées de choux pour formuler leurs pensées. – LPH Oct 17 at 7:53
  • lol! Heureusement que les intellectuels n'écrivent pas de pièces de théatre... je crois que ce serait... ch... Après ton planteur de choux mérite-t-il ton dédain quand il ... rend hommage à Euclide ? – aCOSwt Oct 17 at 8:36
  • @aCOSwt En effet, non et je ne lui en porte aucun, c'est un bien long et humble hommage! – LPH Oct 17 at 8:39
  • 1
    @nonobstant Oui, le terme « structuré » capture l'idée mais je ne pense pas que j'insiste sur des extrêmes; le terme impliquerait selon moi une certaine rigueur de par une étiquette qui peut être plus ou moins sévère et pas nécessairement négative. Il faut souligner que j'ai négligé une possibilité importante , (une autre réponse le suggère) : je ne considère pas le dialogue comme on l'entend au théâtre mais seulement le dialogue dans le sens du débat; il me semble maintenant qu'il ne pourrait s'agir que de la première possibilité, le terme « régulier » n'évoquant alors rien pour moi . – LPH Oct 17 at 14:34

Your Answer

 

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.