1

Quand on parle plus précisément du mode de consommation du cannabis1 par inhalation sous forme de cigarette (c'est-à-dire roulé avec du papier à rouler), on peut rencontrer le verbe fumer avec différents termes et il semble s'agir de mots désignant (évidemment) la substance et d'autres, le mode ou la forme, dans certains cas par métaphore ou avec des emprunts à d'autres langues etc. :

Fumer (tout court)... fumer... un joint, un jig, un bat, un spliff, un pétard, un gringo, un bobby, du pot, de la marijuana, marihuana, mari(e), du chanvre, du cannabis, de l'herbe, du foin, une cigarette comique... etc.

  • Qu'est-ce que l'on fume le plus (le mot) au Canada francophone (ou ailleurs, veuillez svp. préciser où), habituellement, de manière courante ou familière, comme lorsqu'on l'offrirait en privé à quelqu'un qu'on connaît bien (voulez-vous/veux-tu fumer [(détérminant/article+) terme]?) ?
  • En quoi un changement (normatif, social etc.) touchant une substance (psychotrope) aurait-il un impact sur l'emploi de tel ou tel terme au lexique ; y a-t-il des précédents avec lesquels on pourrait comparer ?

1 Le cannabis réfère soit à la plante de cannabis soit à la partie de la plante consommée pour ses propriétés psychoactives (GDT). Le cannabis n'est pas un produit de consommation banal et sa fumée est dangereuse pour la santé (SQDC).

  • 2
    Je ne consomme pas et ne fréquente à peu près personne d'autre que ma famille immédiate, dans laquelle personne ne consomme. Je ne propose donc pas de réponse, parce que ce serait présomptueux. Mais si je m'y lançais, j'opterais vraisemblablement pour l'ellipse pure et simple: «Est-ce qu'on en/s'en fumerait un (petit)?», avec parfois le verbe rouler plutôt que fumer. – Montée de lait Oct 23 '18 at 13:03
  • 1
    @Montéedelait Il y a un truc qui me chicote depuis que je vous ai dit que je ne m'intéressais pas au droit... c'est que j'ai l'impression de vous avoir induit en erreur et ça me travaille. Je ne m'y intéresse pas parce que c'est très proche de moi, trop même ; la norme c'est ma formation. Je ne m'y intéresse pas ici parce que ce n'est pas le sujet, et plus généralement parce que je n'ai pas besoin d'assistance pour l'explorer. Mais je m'intéresse à comment les gens pour qui ce n'est pas le domaine analysent le sujet. Dans le domaine on s'est questionné à savoir si le raisonnement juridique.. – subsexdexter Jan 8 at 23:25
  • 1
    était distinct ou particulier du raisonnement dans d'autres domaines. Je ne crois pas personnellement. La qualification des faits en droit est un processus sur lequel on peut disserter longuement. C'est fort intéressant. Tout ça pour dire que je ne voulais pas induire en erreur, sauf que je déteste révéler des informations sur qui je suis ou ma formation. Je m'excuse si je vous ai induit en erreur... Merci ! – subsexdexter Jan 8 at 23:28
  • 1
    C'est entendu. Je me pose certes parfois des questions sur les gens qui fréquente ce lieu, mais ça ne m'empêche pas du tout de les considérer surtout en fonction de leurs questions et réponses, et je ne perds aucun sommeil à ne savoir que peu à leur propos. Je sais que vous vous intéresser à la langue en général, aux usages régionaux et québécois en particulier. Nous nous rejoignons sur ces points, même si nos approches ou nos intérêts particuliers diffèrent (mais la vie serait morne sans ce genre de contrastes, n'est-ce pas?). – Montée de lait Jan 9 at 2:41
  • 1
    Je vois le droit comme devant requérir un usage particulier de la langue. Si je parle à la famille, à des amis, une conversation décontractée, il y a peu d'implications à un lapsus ou une zone grise. Dans le pire des cas on rira de moi. Avec le droit, je vois que des gens ont dû se pencher sérieusement sur la langue, les mots, les conséquences d'un flou. Je travaille aussi un peu avec ce genre de contraintes, mais à des niveaux moindres. La langue technique peut être retenue contre celui qui la produit, ça peut coûter des sous de dire la mauvaise chose, mais les conflits sérieux sont rares. – Montée de lait Jan 9 at 2:45
1

À Montréal on va dire "du pot" principalement. D'ailleurs, on utilise déjà le terme comme tel dans certains articles. "Heille, tu veux-tu fumer du pot?" Sinon, si l'on réfère au joint spécifiquement, je pense que "un bat" est le terme le plus employé. "Viens-t'en, on va s'fumer un bat dehors." Il est important de noter que le français de Montréal est fortement influencé par l'anglais, ça ne reflète donc peut-être pas ce les francophones des autres villes et provinces utilisent le plus fréquemment.

Pour ce qui est de l'aspect social, le cannabis est toléré depuis si longtemps ici que je ne vois pas vraiment de changement quant à comment on y réfère. Par exemple, on va souvent dire en référant à la consommation de drogues dures "faire de la drogue", ou alors être "sur la drogue" en voulant dire sous les effets de la drogue. Ceci est probablement emprunté de l'anglais "doing drugs" et "being on drugs" respectivement. Donc on peut donc souvent entendre "faire de la coke", "faire de la ket" ou bien être "sur l'acide", mais le cannabis va socio-linguistiquement être classé avec l'alcool et le tabac; les drogues acceptables. On va donc dire fumer du pot, comme on dirait boire de l'alcool ou fumer la cigarette.

  • 1
    Merci ! Vous répondez à la question très directement. En passant, si on l'offrait à quelqu'un qui est moins familier avec la langue ou à quelqu'un avec qui on est moins familier, est-ce qu'on pense qu'on aurait tendance à utiliser cannabis/joint ou un autre couple ? – subsexdexter Nov 14 '18 at 6:21
  • 1
    Je pense qu'il reste quand même un certain tabou (surtout dans le milieu professionnel) par rapport à ça. Si je devais en offrir à quelqu'un que je ne connais pas du tout je pense que j'aurais une approche vague: "Vous fumez-tu de temps-en-temps?" Le contexte devrait être suffisant pour une réponse à la question, même si on ne mentionne pas le cannabis – Hadron Nov 14 '18 at 12:39
  • Herbe, joint et spliff sont ceux que je connais davantage je crois. Et bat y est plutôt absent, quoiqu'il y a plus longtemps je l'aie utilisé. Merci ! – subsexdexter Nov 19 '18 at 0:24

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.