3

D'après wiki:

Words with the suffix -illion (e.g., zillion,[20] gazillion,[21] jillion[22]) are often used as informal names for unspecified large numbers by analogy to names of large numbers such as million (106), billion (109) and trillion (1012).

These words are intended to denote a number that is large enough to be unfathomable and are typically used as hyperbole or for comic effect. They have no precise value or order. They form ordinals and fractions with the usual suffix -th, e.g., "I asked her for the jillionth time.", or "-illionaire" to describe wealthy people.

Par exemple:

In the case of an ideal gas, we do not care to know the velocities and locations of the zillions of individual molecules.

Dans le cas d'un gaz idéal, nous ne nous soucions pas de connaître les vitesses et les emplacements des zillions de molécules individuelles.

Peut-on employer en français zillions ? Faut-il employer des millions de ou bien des tas de ? Y a-t-il en français un mot (ou une expression) aussi hyperbolique et/ou comique que le mot anglais ?

2

Pour retranscrire l'effet comique une option est de donner une précision absurde, par exemple:

Dans le cas d'un gaz idéal, nous ne nous soucions pas de connaître les vitesses et les emplacements des trois cent quarante millions six cent quatre-vingt-douze mille milliards de molécules individuelles.

Cela permet d’insister à la fois sur le grand nombre et sur le fait que la valeur numérique exacte n'est pas pertinente.

  • 1
    Dans ce registre, moi je préfère la tétrachiée ;-) – aCOSwt Oct 26 '18 at 12:44
  • 2
    Je pense que juste mille milliards suffit ! Selon moi la précision absurde est de trop. La référence implicite au capitaine Haddock amène la dimension burlesque – Kii Oct 26 '18 at 18:23
  • Je crois aussi que mille milliards suffit, mais j'aime bien parfois une précision absurde. Mais il faut savoir jusqu'où on peut passer les bornes. Je crois que trois cent quarante-deux milliards, sans précision supplémentaire, insiste déjà assez sur une une précision absurde. Étirer la sauce jusqu'aux unités (on pourrait aussi faire pire en spécifiant dix-huit décimales), c'est risquer de lasser son auditoire en lui laissant croire qu'on s'écoute parler. – Montée de lait Oct 29 '18 at 22:37

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.