1

Peut-on employer la locution adverbiale latine ad infinitum au lieu de à l'infini en français courant ?

  • Heuu... même moi... ne l'ai jamais entendue... alors... j'en doute... ;-) – aCOSwt Oct 26 '18 at 23:30
  • @aCOSwt En effet, je l'ai vue dans un livre anglais de la mécanique. – Dimitris Oct 26 '18 at 23:33
  • Je me permettrai de ne pas comprendre la raison du vote négatif sur cette question. Ce d'autant que la réponse apportée par @nonobstantfascisme m'a permis d'apprendre un truc : Sa possible communauté de sens avec ad nauseam qu'il m'est arrivé d'utiliser. Aussi me permets-je de dire merci aux deux intervenants. – aCOSwt Oct 27 '18 at 21:22
2

Non, on a toujours le choix mais couramment je ne crois pas en son utilité. On reconnaît peut-être davantage (mais ça ne veut pas dire grand chose) ad nauseam ou ad vitam æternam, plus ou moins reliées. Il existe un très grand nombre de locutions latines provenant de diverses sources (créées selon divers procédés). « Certaines expressions et locutions latines sont employées dans la langue générale » (BDL) mais ad infinitum n'apparaît pas dans au moins une liste qui les recense et cette liste contient peu de locutions employant la préposition latine ad. Le fait qu'une locution soit présente dans la langue générale ne signifie pas nécessairement qu'elle soit courante ou d'usage courant, semble-t-il. Dans certains cas on a une lexicalisation plus poussée où l'accentuation (par le truchement de la rectification orthographique par exemple) vient franciser le latin (ex. à priori ; contra ; mais la préposition ad ne correspond pas à une préposition française de même morphologie et accentuée, comme à) ; il y a parfois des hésitations avec l'emploi de l'italique (utilisé généralement pour les expressions étrangères) avec certaines locutions plus courantes.

Hormis quelques cas où c'est très lexicalisé, on pense que la majorité des gens ne sont pas familiers avec le latin au-delà d'y reconnaître certains étymons de mots connus, mais pas les cas que commandent les prépositions (comme l'accusatif avec ad) et à mon avis cette méconnaissance de la préposition ad en particulier entrave le sens de la locution et diminue son utilité en français courant ; surtout qu'on a déjà l'adverbe infiniment, que le mot infini est très courant et qu'il ne s'agit d'un besoin de substantiver une locution par « dérivation impropre » etc. ; j'évalue ce genre d'emploi comme élitiste ou typique d'un jargon au style très archaïsant à l'écrit, alors qu'à l'oral il peut poser des défis supplémentaires de compréhension (de la prononciation, par exemple) pour l'interlocuteur.

2

Ça n'est pas dans le TLFi mais c'est déjà utilisé en français.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.