5

Je voudrais comprendre pourquoi est-ce qu'on prononce le mot immangeable comme [ɛ̃mɑ̃ʒabl]. Je pensais qu'il fallait dire [imɑ̃ʒabl] parce qu'on prononce des mots comme immense, immobile, immature, etc. avec [im-] et non [ɛ̃m-]. Est-ce qu'il s'agit simplement d'une exception ?

  • 2
    Il y en a d'autres comme ça: french.stackexchange.com/questions/2036/… – Stéphane Gimenez Oct 30 '18 at 18:57
  • … sans parler de enamouré (comme : en amouré, avec liaison), ininflammable etc.. Sometimes I'd like to be an English-speaking person (except that enough may come from German genug, but the pronunciation has … evolved) – 5915961T Jan 3 at 23:35
  • Je ne pense pas être le seul à prononcer parfois [imɑ̃ʒabl], parfois [ɛ̃mɑ̃ʒabl]. En revanche, je ne dis bien que [ɛ̃mɑ̃kabl] et [ɛ̃metabl]. – jlliagre Mar 4 at 16:39
1

Je pense que les mots comme immangeable, immettable et les autres exception sont des mots qui sont apparus bien plus tard.

Immobile et immatériel viennent directement du latin tels quels (on a pas rajouté de préfixe aux mots latins), alors que immangeable, immettable et autres sont bien plus récents. (Voir aussi immanquable)

Ces derniers ont été créés sur la base de tous les autres "in- + [verbe] + -able", et dans ces cas-là le préfixe se prononce toujours [ɛ̃].

D'ailleurs j'ai l'impression qu'on a ce phénomène uniquement avec les mots en -able, en attestent des mots comme immoral et immature, qui pourtant ne viennent pas directement du latin.

1

Il existe une règle qui interdit d'employer la lettre n avant la lettre m ou la lettre p. Dans ce cas on remplace la lettre n par la lettre m à l'écrit mais on garde la prononciation comme s'il y avait encore la lettre n.

Par exemple on écrit impossible, bien que cela signifie in + possible, et cela se prononce comme in + possible.

Ce n'est pas spécifique au préfixe in. Par exemple on écrit emménager mais cela se prononce comme en + ménager, on écrit empire mais on le prononce comme en + pire, etc.

Les mots immense, immobile et immature ont été empruntés au latin et leur prononciation et dérivée du latin. Je dirais que ce sont eux les exceptions. (pour info immangeable n'est pas dérivé du latin)

  • 2
    Cela ne répond pas à la question, qui est, de façon simplifiée « pourquoi, puisque « in mobile » est prononcé « i mobile » n'est-ce pas le cas aussi pour « in mangeable » ? ». La transformation du n en m n'a pas d'incidence puisque elle se retrouve dans les deux cas. Faut-il conclure que les cas comme « immobile » sont des exceptions ? – LPH Mar 4 at 13:55

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.