1

Je lis dans un texte qu'on m'invite à m'engager à « réduire ma consommation de pétrole partout où c’est possible [...] ; en choisissant un véhicule écoénergétique si je dois en posséder un ». L'adjectif écoénergétique est formé du mot économie et du mot énergétique et signifie « qui économise de l'énergie » (GDT) ; je vois en anglais energy-efficient. D'autre part on connaît bien l'adjectif économique dans le sens de qui réduit la consommation ou qui coûte peu cher.


Peut-on préciser comment écoénergétique qualifie le véhicule, qui économise de l'énergie, et analyser le sens d'économie (économiser) qui participe à sa formation ? En quoi cet apport diffère-t-il de celui d'(véhicule) économique ; économiser de l'énergie « absolument », est-ce une forme d'euphémisme pour bien dépenser, est-ce avec circonspection ou avec économie dans un sens plus technique, est-ce le haut rendement énergétique ; on peut s'imaginer économiser usuellement de l'énergie en consommant moins, mais comment l'inanimé peut-il faire cette économie alors qu'on l'utilise ; est-ce une référence à l'énergie utilisée lors de la fabrication, à l'assistance d'une autre forme d'énergie (solaire par exemple) lors de l'utilisation ; le terme réfère-t-il plutôt à la conception, à des optimisations techniques comme l'arrêt automatique du moteur lorsqu'une automobile est stationnaire par exemple etc. ; est-ce synonyme de moderne, construit selon les normes (modernes) ?

1

Keep in mind that there's lots of confusion in French about the 'eco' prefix. The more traditional meaning refers to economics, but there are lots of modern constructions that refer to ecology instead. And in this case, you could go either way, or even both at once!

  • 1
    The lexical entry states it was crafted with economy. Your answer hints at something that was also stated in a removed answer, some confusion about the prefix, because it was used to form both economy and ecology, is used to form new words about the environment, but in our case it's about the environment yet formed with economy. Nobody discussed how écolo could be used. The word may denote a shift in the lexical relationship to tie up economy and ecology oriented things. Thanks! – subsexdexter Nov 14 '18 at 3:30
  • 1
    Totally agree that there could be a lot of deliberate obfuscation with using this confusing form. 'ecolo' tends to be more of a familiar abbreviation for ecologique, not necessarily good in formal documents like the original. But one could surely specify 'econo-' or 'ecolo-' if one wanted to be precise or to choose one over the other. In defense of the writers, those 2 concepts do tend to go together on the whole though – George M Nov 14 '18 at 19:59
  • There could well be a difference (read: huge gap) between the Quebec version and the French one of all those things.. – George M Nov 14 '18 at 20:38
1

Selon la BDL le terme français est l'équivalent de « energy-efficient »; il n'y a dans ce terme pas d'implications sur le plan de l'écologie, pas d'implication sur le plan des responsabilités de l'individu en vertu de quelque devoir social que l'on puisse invoquer. On ne se soucie pas dans la création de ces termes du fait que vous vouliez aller au travail tous les matins en tank qui consomme 80 litres de carburant au 100 kilomètres mais on vous averti que si vous choisissez pour la même importance de tank le dernier modèle qui offre la plus basse de toutes les consommations à 50 litres, alors vous possédez un véhicule « écoénergétique ». Le tout de ce concept réside dans le mot « efficient » qui est l'expression d'un rapport, le rapport « consommation en énergie/service produit », ce que l'on terme spécifiquement un rendement. Il me semble qu'il ne faille pas chercher plus loin dans le terme français. Si on espère pouvoir lui imputer des connotations écologiques, on est très mal placé; on aurait peut être aimé penser que la formation eût été faite à partir de « écologie » et « énergie » mais ce n'est pas de cela qu'il s'agit.

Ce que l'on entend d'habitude par véhicule économique n'est pas certifié dans tous les cas d'utilisation du terme; il y a une certaine ambigüité mais de peu d'importance; on assume dans le contexte courant que l'on ne sacrifie pas le rendement à la dépense et que l'on ajuste le coût au rendement; en d'autres termes cette économie est une économie qui presque toujours est basé sur un critère de rendements égaux. Bien entendu, on peut inclure dans ce rapport des considérations de gain en énergie dans la production du matériel dont le fonctionnement entraine une consommation d'énergie (il sera cependant très souvent très négligeable en rapport à la totalité, il me semble).

Je verrais maintenant le concept de l'économie absolue comme un changement de direction dans la définition des aspects de l'art d'économiser; il n'est plus question de se baser sur un rendement mais sur le simple concept de la privation et celui de la dépense judicieuse.

  • Le tout de ce concept réside dans le mot « efficient » qui est l'expression d'un rapport, le rapport « consommation en énergie/service produit ». Larousse en ligne donne qui a un bon rendement pour efficient ou économique pour fuel efficient. Si je comprends bien vous dites que c'est l'idée du rendement ici ? Merci ! – subsexdexter Nov 14 '18 at 3:21
  • @nonobstantfascisme Oui, c'est bien cela; il aurait été mieux de glisser ce terme à proximité comme il identifie spécifiquement le concept. – LPH Nov 14 '18 at 8:06

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.