3

J'ai cette phrase avec deux pronoms :

Les deux fauteuils, est-ce je vous les laisse au rez-de-chaussée ?

Avec l'inversion du verbe et du sujet, ça devient :

Les deux fauteuils, vous les laisse-je au rez-de-chaussée ?

Est-ce correct ?

4

À la première phrase, il ne manque qu’un petit mot :

Les deux fauteuils, est-ce que je vous les laisse au rez-de-chaussée ?

Quant à la seconde, elle est correcte à un accent près :

Les deux fauteuils, vous les laissé-je au rez-de-chaussée ? ancienne orthographe
Les deux fauteuils, vous les laissè-je au rez-de-chaussée ? nouvelle orthographe

Quelque notes concernant cette forme, cependant :

  • Le É que l’on ajoute en inversion interrogative à la première personne à l’indicatif présent des verbes où cette conjugaison se termine par un E caduc se prononce È, ce qui justifia le changement orthographique proposé par la réforme de 1990. L’ancienne orthographe demeure valide jusqu’à nouvel ordre, et les deux graphies sont donc acceptables1.
  • Cette forme d’inversion à la première personne n’est guère courante à l’oral, qui passera souvent au pronom on, qui est par sa nature imprécis, mais que l’on peut habituellement préciser à la lumière des circonstances :

    Les deux fauteuils, vous les laisse-t-on au rez-de-chaussée ?


1 Ce qui ne veut pas dire que les gens en général n’ont pas leur opinion propre quant au système à privilégier... Voir à ce sujet certaines questions sur ce site, pour lesquelles les réponses et commentaires laissent voir une certaine dissension :

2

Les deux fauteuils, vous les laissé-je au rez-de-chaussée ?

C'est la phrase correcte. Concernant l'autre phrase, vous avez oublié le que.

Les deux fauteuils, est-ce que je vous les laisse au rez-de-chaussée ?

Je ne suis pas un locuteur natif mais je pense que, pour des raisons phonétiques, l'inversion de je au présent de l'indicatif, par exemple dans parlé-je, laissé-je, aimé-je, prends-je, etc. est plutôt rare.

On préfère la construction est-ce que à l'oral comme à l'écrit. Par ailleurs, à l'oral, on peut aussi employer la structure affirmative avec une intonation montante.

Cependant, ai-je, dis-je, fais-je, suis-je, vais-je, vois-je sont encore en usage (du moins, ma grammaire indique cela). De plus, puis-je est toujours utilisé au lieu de peux-je.

Cf. ma question ici :

Simple inversion with je

  • Un bel ajout sur ma réponse de présenter les verbes pour lesquels l'inversion est plus courante à la première personne. +1 – ﺪﺪﺪ Nov 21 '18 at 13:36

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.