1

J'étais récemment en Allemagne et j'ai observé l'emploi des mots et expressions anglaises dans la publicité. Un tel exemple est know-how.

Peut-on employer know-how en français ?

  • 1
    Ce n'est pas assez précis : la question de pouvoir peut être prise sous plusieurs angles ; il n'y a aucun empêchement à l'emploi de n'importe quel terme étranger lorsque on veut donner au lecteur le savoir d'un mot qui n'a pas d'équivalent dans sa langue, par exemple ; on peut aussi vouloir forcer un néologisme et employer n'importe quel mot et dans beaucoup de cas cela ne résultera pas en des conséquences bien importantes ; la question devrait être différente ou plus précise quant à la possibilité envisagée. – LPH Dec 8 '18 at 17:40
2

Oui! Évidemment qu'on peut! Le français ne s'interdit : RIEN!

J'ai toujours néanmoins, pour ma part préféré le très français savoir-faire qui dit ni plus ni moins que la même chose.

Je reconnais que ses potes (know-why, know-what) n'ont pas vraiment d'équivalents immédiats (peut-être est-ce un signe qu'ils ne servent pas à grand-chose...) Alors, oui!, si, dans un même papier, j'utilise ces deux derniers alors, je garderai le premier en anglais dans le texte. (c.a.d en italiques)

Cela peut se comprendre pour l'Allemand... je ne sais pas si Handlungswissen ferait très... vendeur! ;-)

2

En France, la loi Toubon impose qu'une publicité soit rédigée en français.

On peut bien sûr y déroger dans certains cas (What else...), mais la traduction des phrases ou mots étrangers devra alors être présente et clairement lisible.

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.