3

Does solution de contournement translate workaround in the sense of:

A means of overcoming some obstacle, especially an obstacle consisting of laws, regulations, or constraints

?

Can we use workaround in French as it is ?

2

J'entends et utilise couramment workaround en français, mais uniquement dans un contexte technique (informatique).

Il s'agit alors d'une méthode qui permet de débloquer temporairement et rapidement une situation avant de s'attaquer à l'origine de celle-ci (la root cause) pour fournir à terme une solution pérenne.

« Solution de contournement » est aussi utilisé dans ce cas et correspond bien à cette définition.

« Palliatif » proposé ailleurs rend aussi très bien l'idée de ne pas s'attaquer à la cause profonde mais seulement aux symptômes, mais s'entend plus dans un contexte médical.

« Solution de rechange » et « solution de remplacement » ne correspondent pas à l'usage que je connais de workaround. Il s'agit plutôt d'un « plan B », c'est à dire un deuxième choix qui apporte une solution faite pour durer.

Je n'utiliserai pas en revanche workaround quand il s'agit de lois ou de règles. Ce sera plutôt « détournement » ou « contournement » des règles, d'une « exploitation de leurs failles ».

4

La Banque de dépannage linguistique propose solution de rechange, de laquelle on indique que :

Contrairement à une réparation, la solution de rechange n'est que temporaire et ne règle pas le problème.

Il arrive bien sûr parfois que les solutions de rechange qui visent à se plier à des lois ou à faire face à des contraintes plus sévères qu’à l’ordinaire voient leur statut temporaire s’éterniser. On parlerait mieux alors d’une méthode de travail adaptée aux conditions pour un environnement difficile (par exemple le long d’une falaise prompte aux éboulements), ou simplement d’une nouvelle méthode de travail si des lois en vigueur empêchent les méthodes habituelles.

L’Académie française, elle, propose solution de remplacement.

Pour une traduction en un seul mot, on pourra penser au palliatif ou à l’expédient

2

Je vois bien que plusieurs ressources du net proposent :

solution de contournement

Un peu d'originalité s'impose donc et, devant le silence (provisoire) de FranceTerme, je voterai pour ma part et sans détour pour la substantivisation du verbe circonvenir c'est donc à dire : Un circonvenant.

Ce n'est évidemment pas une bonne traduction mais... on observera que cette solution de contournement n'est que très souvent un... pis-aller De là à jouer la transitivité... ;-)

  • 2
    Personne n'utilise "circonvenant". La question demande une façon si possible idiomatique de le dire, pas un mot du fond du dictionnaire dont la plupart des natifs connaissent pas le sens. – Teleporting Goat Dec 20 '18 at 10:29
  • « Circonvenant » me fait plus penser à une personne. Je ne vois pas beaucoup d'exemples de participes présents qui désignent autre chose qu'une entité animée. À vrai dire, je n'en ai pour l'instant trouvé aucun. – Stéphane Gimenez Dec 20 '18 at 14:59
  • @StéphaneGimenez : Tu m'attendais au... tournant ? – aCOSwt Dec 20 '18 at 15:33
  • 1
    Ah, il en existe donc :-) – Stéphane Gimenez Dec 20 '18 at 16:07
1

As a noun, "contournement" doesn't really fit, but if you can rephrase your sentence, "contourner le problème" is used a lot.

"I used a workaround" = "J'ai contourné le problème"

I'm not a big fan of "solution de rechange", it might imply that you already had a backup solution. It's closer to a "plan B" than to a workaround.

And workaround is never used as is in French, unlike plug-in or upload for example.

1

Il y a le terme "solution de rechange" puis le terme "palliatif" trouvé plus soutenu.

Cependant ces termes semblent être appliqués à des cas particulier de traduction du terme « workaround », pas nécessairement convenable dans le domaine de la science.

On trouve souvent les termes « contournement  et « solution de contournement . Il semble que dans un contexte scientifique/technologique il soit une bonne idée de s'en tenir à ces termes et même de préserver le terme « solution » comme les solutions de contournement s'avèrent être des solutions à part entière.

Apparemment personne n'utilise "workaround" comme on ne le trouve pas tout au moins dans certain des dictionnaires « avancés » tels que le reverso ; cependant, il existe possiblement plusieurs poches d'usage dont l'une est attesté par @jlliagre comme étant assez importante ; il considèrerait le terme comme au moins du jargon, mais là est encore un problème : est-ce que tous les termes étrangers au tout début de leur introduction dans le langage doivent être appelés du jargon ? Peut être devrait-on dire que le terme est à l'essai.

  • Si, moi ! (et mes potes comme dirait l'autre...) – jlliagre Dec 20 '18 at 16:07
  • If you feel that you and your acolytes have to be a law unto yourselves, now, it's a different story! – LPH Dec 20 '18 at 17:05
  • I know thousands of native French people who routinely use workaround in otherwise plain French sentences so this word might at least be called jargon. – jlliagre Dec 20 '18 at 17:15
  • J'ai utilisé jargon car ce mot n'est aujourd'hui utilisé que par une population bien définie : TLFi : Code linguistique particulier à un groupe socio-culturel ou professionnel, à une activité, se caractérisant par un lexique spécialisé, qui peut être incompréhensible ou difficilement compréhensible pour les non initiés – jlliagre Dec 20 '18 at 17:45

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.