1

As far as I know

to the best of my knowledge

is interpreted by

pour autant que je sache

For

to the best of the author's knowledge

should I use

pour autant que l'auteur sache

or is it better to use

au meilleur de la connaissance de l'auteur

or another structure?

EDIT

To the best of the author's knowledge is a more formal way to say as far as he or she (the author) knows. Say that one has written down something in a scientific publication. He or she has thoroughly searched the relevant literature but he or she could not find a single reference of the result in question.

The author has searched carefully but he or she cannot searched the WHOLE literature of an enormous field like, e.g. continuum mechanics. So one uses this expression. I am not a French native speaker but I thought it should not sound so awkward in French.

As a real example (taken from Freed's book: Soft Solids):

"The Eulerian velocity gradient l is typically denoted as L in the literature. That notation is reserved here for the Lagrangian velocity gradient defined in Eq. (2.24), which is a field not found in the literature to the best of the author’s knowledge."

  • 1
    "à ma/notre connaissance..." is fairly used too, but "au meilleur de la connaissance..." is not. – SteffX Dec 22 '18 at 16:57
  • @SteffX Thus, if I understood correctly, there is not a direct French interpretation of "to the best of the author's knowledge" ? One should use the personal structure "à ma connaissance" ? – dimitris Dec 22 '18 at 17:04
  • — That's right! The "best of ... knowledge" had an equivalent in French (which I can't remember now) but is no longer used. Maybe we considered that "to the best of author's knowledge" is a bit weird. What was the author doing before? Not using his "best knowledge"? – SteffX Dec 22 '18 at 17:41
  • @SteffX To the best of the author's knowledge is a more formal way to say as far as he (the author) knows. Say that you write down something in a publication. You have searched in the literature but you could no find a single reference of your result. You have searched carefully but you cannot searched the WHOLE literature of an enormous field like, e.g. continuum mechanics. So one uses this expression. I am not a French native speaker but I think it should not sound weird. – dimitris Dec 22 '18 at 17:48
  • @SteffX See a real example: (taken from Freed: Soft Solids) "The Eulerian velocity gradient l is typically denoted as L in the literature. That notation is reserved here for the Lagrangian velocity gradient defined in Eq. (2.24), which is a field not found in the literature to the best of the author’s knowledge. – dimitris Dec 22 '18 at 17:51
3

Une combinaison des solutions trouvées semble convenir parfaitement ; on se passe tout simplement de « meilleur » : à la connaissance de l'auteur.

Cette forme correspond à l'anglais « as far as the author knows », synonyme de « to the best of the author's knowledge ».

ADDITION

Une objection par jlliagre (voir commentaires), laquelle je ne trouve pas entièrement convaincante, mais qui se comprend au vu de l'usage restreint de la traduction utilisée ci-dessus a suscité une nouvelle possibilité;

pour autant que l'auteur puisse le certifier

  • 1
    Les expressions à ma/ta/sa/notre/votre connaissance sont courantes mais à la connaissance de l'auteur me semble rare, voire quasiment inusité (en dehors de porter à la connaissance de mais qui n'est plus une proposition indépendante). Je suggérerai simplement selon l'auteur, même si cette expression exprime plus de doute que à sa connaissance. – jlliagre Dec 23 '18 at 2:52
  • 1
    On trouve trois exemples dans le Linguee qui concernent exactement ce contexte (à la référence fournie dans ma réponse) ; de plus on trouve le syntagme « à la connaissance de tout le monde » ; pourquoi faire de cette construction une construction figée, qui n'aurait la signification voulue que lorsque le possesseur est représenté par un adjectif ? N'est-il pas plus naturel de concevoir la chose ainsi ? Il me semble que l'on puisse dire, par exemple, « Il n'existe pas, à la connaissance de quiconque, de reptiles volants. ». Qu'est-ce qui préviendrait cette extension qui semble si légitime ? – LPH Dec 23 '18 at 4:36
  • 1
    « Selon l'auteur » a un inconvénient majeur : c'est un terme qui sous-entend tout autant des opinions de l'auteur que des connaissances ; il est donc assez vague à cet égard ; de plus, il semble y avoir une question quant à la personne dont il est question, cela étant assez subjectif : on ne déduit pas automatiquement que la personne qui écrit soit celle désignée comme étant l'auteur dont il est question. – LPH Dec 23 '18 at 4:47
  • une raison supplémentaire d'éviter « meilleur » dans « au meilleur de la connaissance de l'auteur », outre le calque anglais qui n'est pas vraiment français, est que le neutre s'imposerait grammaticalement : au mieux et non au meilleur, comme au pis et non au pire … Eh oui, il reste du neutre en français ! « À la connaissance de l'auteur » ne me choque pas du tout, « Selon l'auteur » est effectivement ambigu, « Pour autant que l'auteur sache » est totalement inusité et lourd (calque de « pour autant que je sache » qui lui est courant). – 5915961T Jan 5 at 11:49
  • @5915961T «Au mieux de » serait une expression figée selon le TLFi (Au mieux de. De la façon la plus appropriée à. Vacance à l'artiste d'user, au mieux de ses désirs, des moyens techniques ainsi rendus disponibles) ; il s'ensuit que cette possibilité n'est pas envisageable, d'emblée. De plus on passe de « bon » (best) à « bien » et le critère qui importe est la validité de la connaissance plutôt que son degré d'intérêt ; cependant, cette question de nécessité du neutre me laisse perplexe. – LPH Jan 5 at 12:33

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.