5

I keep seeing la toilette, but this also refers to the lavatory itself and I am unsure if it's really the exact term that would be used for the flushable object we call the toilet. Is la toilette the best translation?

  • Une question immense. Une réponse rapide, passe-partout mais par trop incomplète, sera de désigner l’appareil par «toilette», tout simplement. On dit aussi «le bol» (voire «la bol» dans certaines régions du Canada francophone). La salle, elle, est souvent, mais pas toujours non plus, nommée au pluriel: «les toilettes». – Montée de lait Jan 4 at 4:25
  • 1
    toilettes : toujours au pluriel, pour ce sens, en français « de France » – 5915961T Jan 4 at 13:00
  • Dans le même registre il y a cette autre question: Pourquoi les toilettes, wc et autres latrines sont-elles au pluriel? – mouviciel Jan 5 at 8:55
6

Un beau survol sur Wikipédia, où l’on peut lire de nombreux détails sur le terme, ses acceptions, ses synonymes, etc., dont voici un extrait légèrement modifié :

Le mot « toilette » désigne l’appareil sanitaire, autrefois appelé siège d’aisance, utilisé pour recevoir et évacuer les déjections humaines : cet appareil consiste souvent en une cuvette (nommé aussi vase ou bol de toilette), permettant soit de s’asseoir, soit de s’accroupir. Les déjections peuvent être ensuite évacuées avec de l’eau vers les égouts ou vers une fosse septique (anciennement appelée une fosse d’aisance), la toilette est alors équipée d’une chasse d’eau et d’un siphon ; ou alors les déjections se déposent dans un conteneur ou une fosse (toilettes sèches) placée sous la toilette. En bref, les toilettes font partie d’une installation sanitaire et d’un système d’assainissement.

Dans une maison, les toilettes peuvent être intégrées à une salle de bains ou constituer une pièce spécialement vouée à cet usage appelé couramment « toilettes » ou « cabinet d’aisances ». Les systèmes moins avancés sont souvent situés à l’extérieur de la maison, dans une petite structure que l’on appelait autrefois au Canada une bécosse et en France une latrine.

La toilette désigne donc aussi bien l’appareil où l’on s’assoit que la pièce où se trouve l’appareil.

De nombreux synonymes existent pour désigner aussi bien l’appareil que l’endroit (le plus souvent fermé) où se trouve ledit appareil, dans une variété de termes allant du plus vulgaire au plus euphémique en passant par l’humoristique et le courant :

Pour l’appareil :

  • la toilette ;
  • le bol (et parfois, surprenamment, la bol, les deux principalement au Canada francophone) ;
  • le trône.

Pour l’endroit recevant l’installation :

  • En euphémisant : le petit coin, le cabinet d’aisance, les commodités.
  • De façon plus directe :
    • la salle de bain (au Québec, notamment, il n’y pas forcément de bagnoire dans la salle de bain : la présence d’eau courante suffit) ;
    • les WC (en Europe, prononcé vécé en France et ouécé en Belgique ; ce sigle provient de l’anglais water-closet).
      • Elles sont parfois orthographiées en plein, comme dans le titre de film Les vécés étaient fermés de l’intérieur (1976), ou dans cette citation de Zazie dans le métro de Raymond Queneau (1959) :

        — Et du côté vécés ? demanda-t-il encore. Il n'est pas allé aux vécés ?

    • du précédent et de sa graphie changeante, on pourrait penser aussi aux ouatères (francisation orthographique de l’anglais water) du très peu orthodoxe San-Antonio :

      Minivier [...] va droit aux ouatères.

    • les binoches (en Belgique, nom masculin au singulier) ;
    • les toilettes → parfois aussi au singulier (le plus souvent pour la Belgique, parfois au Canada, particulièrement dans un avion ou un autobus, à peu près jamais en France) : la toilette.
  • Sobrement, par exemple en médecine, mais aussi simplement pour discuter des fonctions corporelles sans préjugé de l’endroit ou du moment, souvent (mais pas toujours) dans une perspective plus large que l’utilisation ponctuelle :
    • Aller à la selle
  • Humoristique, avec parfois une tendance à l’euphémisme :

    • Aller s’asseoir (certaines régions du Québec)
    • Aller à la cour (vieilli)
    • Pipi-room, qui a l’honneur d’une citation au TLFi
    • Aller couler un bronze.
    • Guy de Maupassant, dans sa nouvelle Boule de suif, nous parle d’une mystérieuse indication sur une porte :

      Elles se trouvaient toutes dans un long couloir que terminait une porte vitrée marquée d’un numéro parlant.

      Ce numéro parlant, nous assurent les compilateurs de l’édition de la Bibliothèque de la Pléiade, est le numéro 100, qui se prononce identiquement à sent, du verbe sentir. L’utilité de la pièce était ainsi indiquée : il s’agit des toilettes. Un petit morceau d’ethnologie ?

Pour des toilettes sèches principalement, ou des toilettes qui n’évacuent pas, ou même des toilettes dont la salubrité laisse (souvent) à désirer, on parlera couramment de chiottes, terme le plus souvent considéré comme vulgaire, mais qui semble, dans mon expérience personnelle (camps de travail isolés au Canada), assez bien tolérée pour désigner ce genre d’installation plus rudimentaire où les odeurs demeurent et s’accumulent. On a aussi parlé en commentaires ci-dessous des feuillées, probablement pour ce même genre d’installation rustique, comme un terme utilisé par les scouts ou les militaires, ainsi que des sanisettes, toilettes publiques gratuites à Paris, destinées à remplacer les anciennes vespasiennes, moins salubres. À noter que Sanisette est une marque commerciale déposée, substantivée.

  • 2
    Puisque vous mentionnez l'usage en Belgique: quelques commentaires; on utilise souvent le pluriel les binoches (ex: je vais aux binoches). Notez que c'est un usage très familier, que ce soit au singulier ou pluriel. Et en Belgique, "WC" se prononce ouécé (le W y est toujours prononcé "oué" quand on épèle la lettre dans un sigle ou une abréviation. Ex: "BMW" est prononcé bé-èm-oué). Enfin, on peut y entendre aussi l'euphémisme aller à la cour, mais qui est plutôt vielli et que je n'ai entendu que chez des personnes âgées. – Greg Jan 4 at 7:29
  • 2
    @Greg Toujours à propos de la Belgique, j'y ai le plus souvent (voire toujours) entendu la toilette alors qu'en France, le pluriel est toujours utilisé pour cette acception : les toilettes. – jlliagre Jan 4 at 11:21
  • 1
    @Montéedelait On peut aussi ajouter pipi-room qui a l'honneur d'une citation dans le TLFi. – jlliagre Jan 4 at 11:25
  • 1
    pipi-room est courant, mais humoristique, « second degré », comme le trône (plus ancien). Un synonyme de latrines de plein air seraient feuillées (entendu chez les scouts et à l'armée). Les lavabos s'emploient au théâtre ou à l'opéra. Ne pas confondre les chiottes (grossier) et la chiotte (argot vieilli pour « voiture »). WC est en perte de vitesse, mais subsiste car seulement deux lettres … À Paris, les sanisettes sont devenues gratuites, elles ont remplacé les vespasiennes et les « chalets d'aisance » d'il y a plus d'un siècle. – 5915961T Jan 4 at 13:14
  • 1
    Bol n'est jamais à ma connaissance utilisé en France avec ce sens. On peut ajouter au vocabulaire des lieux la graphie vécé (cf. le chef d’œuvre du cinéma Les vécés étaient fermés de l'intérieur). – jlliagre Jan 4 at 16:18
2

En France, dans la terminologie en usage dans les grandes surfaces de bricolage, on parle de WC pour désigner le meuble en céramique.

Dans le langage familier on parle de trône.

  • WC se prononce d'ailleurs "\ve.se\" et non "double \ve.se\", sûrement par contraction. – Teleporting Goat Jan 4 at 9:59

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.