7

I know the words bilingue, trilingue, quadrilingue, etc. For a person who masters several languages one can use multilingue and polyglotte. My colleagues and HR staff suggested to me that I should avoid the use of polyglotte in CVs, dossiers de postulation and the like, and use multilingue instead. However, I don't get the reason for that as on the basis of this diagram, both words are in use.

So can one use polyglotte or not? In addition, talking about the aforementioned diagram, can someone explain the reason for the increasing usage of multilingue after the 1960s and why after the middle 80s polyglotte seems to fall into disuse?

  • 5
    I truly have no idea, but it seemed to me that councellors of any kind are sometimes coming up with these little do's & don'ts that hardly make sense and are forgotten as quickly as they came around. Now there might be more to this in particular, but I don't know what it is (and frankly, I wouldn't lose sleep on this either)... But who knows? – ﺪﺪﺪ Jan 4 at 4:47
  • 2
    Both words are used. "polyglotte" sound older but can still be use – Baptiste Gavalda Jan 4 at 12:48
  • 2
    for some reasons no one knows, multilingue seems to be prefered nowadays; I do think that most people (like the aforementioned “colleagues and HR staff”), are not cultivated enough to differentiate words coming from latin (multilingue, multicolore) and from greek (polyglotte, polychrome). If I may: polyglotte only for persons, multlingue for instance for environment, studies, methods and so one (« Une édition bilingue » as much as « des interlocuteurs bilingues » et bien sûr « Je suis trilingue tant à l'écrit qu'à l'oral »). – 5915961T Jan 4 at 12:52
  • 1
    I've never heard of "multilingue" being better. I would actually prefer to read "polyglotte" in a CV - as @5915961T says it is totally unambiguous. – guillaume31 Jan 4 at 15:21
  • 3
    Stating that MOST people are not cultivated enough to tell the difference between greek and latin roots is: A) a bit condescending; B) quite possibly false; C) irrelevant. Let me bring some data to confirm my last point, since it could be perceived as a matter of opinion: some unique latin roots have created multiple French words with sometimes widely separated acceptions. Here are a few examples. Thus, arguing on the etymology is somewhat beside the point. – ﺪﺪﺪ Jan 4 at 16:15
6

I would avoid both polyglotte and multilingue in a resume.

Both are imprecise so require more details anyway. The former might be perceived as a brag too. The second is better, but in my experience much more used when referring to a document, a media, or even a job description than a person.

The usage is to have a "Language" section. You can use bilingue or trilingue in it but only if you are really fluent in two or three languages. e.g. :

Langues:

Bilingue français/allemand
..

In the usual case, you can simply list all languages you are familiar with and state your level in each one, e.g.:

Langues :

Grec : langue maternelle
Anglais et français : courant
Allemand : compris, bonnes notions
Russe : scolaire
...

Add details like diplomas, certificates, levels achieved. (A/B/C or A1/A2/B1/B2...), time spent and activity in relevant countries.

6

Pourquoi ne pas s'en tenir à une définition de dictionnaire (TLFi) ? « Multilingue » concerne le parler de trois langues au moins et apprises en tant que langues maternelles. « Polyglotte » étant plus général, signifie « qui parle au moins deux langues ».

Cependant les dictionnaires Larousse et reverso font de « multilingue », « plurilingue » et « polyglotte » des synonymes.

Ce qui concerne vos collègues dans leur parti pris à vouloir reléguer le mot « polyglotte » aux marges du langage ne correspond pas aux définitions des dictionnaires. Il semble qu'ils soient plutôt enclins à « s'aligner » sur l' anglais « multilingual ». Il est bien spécifié que « multilingue » implique au moins trois langues, toutes des langues maternelles. Il y a là une distinction qui a été déterminée une fois pour toutes et très certainement utilisée selon cette définition.

On constate évidemment une incohérence dans l'utilisation de « multilingue » selon la définition du TLFi en cela que « bilingue  », «  trilingue », « quadrilingue », etc. impliquent des langues apprises d'une façon quelconque (voir les définitions). D'un autre côté il existe un usage établi (selon le TLFi) et utiliser « multilingue » en dépit de cet usage décroit la fonctionnalité de la langue française si cet usage est plus important que l'usage recommandé par vos collègues, lequel, de toute évidence se trouve aussi ; comme il est difficile de savoir quel est l'usage le plus important il est impossible de faire un choix selon ce critère.

Cependant, en choisissant « polyglotte », mot auxquel n'est attaché aucune notion spéciale et qui signifie simplement « plusieurs langues », on n'introduit dans son texte aucune ambigüité désagréable. Néanmoins, on peut adopter le point de vue que le terme « multilingue » est plus approprié en cela qu'il communique l'idée de langue directement alors que le terme « glotte » n'évoque à l'utilisateur courant du langage rien d'autre qu'un organe assez peu connecté avec l'expression verbale. En d'autres termes on peut vouloir contribuer à une plus grande fonctionnalité du langage dans ce sens. Donc si on pense qu'augmenter la fonctionnalité ainsi en compense largement la perte dans le sens de détruire une correspondance sans ambigüité mais dont le volume des occurrences est négligeable on peut choisir « multilingue » (si toutefois la scrupulosité que cela implique n'est pas trouvée excessive).

En conclusion, il peut être dit qu'il n'y a pas de choix idéal et « l'alignement » sur l'anglais n'est qu'une solution qui vise à faire du français non pas une langue intègre mais un calque de l'anglais (en particulier facile à traduire; critère majeure ?), bien que dans le présent cas ce choix vienne avec le bonus d'une plus grande fonctionnalité selon un certain point de vue abordé ci-dessus.

  • @dimitris J'ai ajouté des commentaires à ce problème d'utilisation du subjonctif que vous débattiez avec aCOSwt et comme il n'y a pas de réactions de votre part il me semble que je doive mal utiliser le système de notification. Est-ce le cas ? – LPH Jan 4 at 18:33
  • Bon, ce ne sont pas tous des mots courants, beaucoup sont limités à un usage savant ou professionnel, mais voici le préfixe gloss-, où il est par ailleurs question par ricochet du terme glose, sans doute un peu plus commun. – ﺪﺪﺪ Jan 4 at 18:47
  • @LPH Je vais voir les commentaires tout de suite:-)! – Dimitris Jan 4 at 18:57
  • Par ailleurs, la page de synonymie de multilingue au TLFi. En dépit de définitions quelque peu différentes, les deux concepts sont très liés. Un autre lien vers Termium, où les termes sont considérés comme équivalents, pouvant décrire aussi bien des personnes que des choses, avec le bémol que multilingue demeure adjectif, alors que polyglotte ou plurilingue peuvent être des noms. – ﺪﺪﺪ Jan 4 at 19:03
3

Personnellement, contrairement au commentaire précédent, je trouve que polyglotte sonne bien mieux que multilingue qui pour moi est une traduction de l'anglais multilingual. En anglais ça passe, mais en français, ça me semble trop proche d'une traduction mot à mot et pas assez française. Donc ça manque de localisation (terme de traduction applicant la traduction à sa culture cible) à mon goût. De plus, je n'ai jamais entendu quelqu'un dire je suis multilingue. Mais Je suis polyglotte oui.

  • En français, glotte renvoie à la gorge, à la parole maîtrisée, alors que multilingue est un concept qui renvoie à l’écriture, il est donc tout à fait naturel de dire "je suis polyglotte" et d’écrire "Je suis [bi|tri|…]lingue …" dans un C.V. – cl-r Rendez confiance à FL Jan 10 at 15:53
  • 1
    Je ne suis pas d'accord sur le fait que multilingue ne renvoie qu'à l'écriture. La langue (Multilingue = plusieurs langues) renvoie également à une partie du corps faisant référence à l'élocution, tout comme la glotte de polyglotte... Pour moi ces deux rapprochement se valent. On peut écrire "bi/tri/quadrilingue" dans un CV en effet, mais "multilingue" sonne bizarre pour moi. Je ne l'ai jamais vu sur un CV. Si c'était le cas, ça me ferait plus penser à un robot multilingue, multi-fonctions, multi-taches... xD Mais ce n'est que mon avis. – Mat Jan 10 at 16:10
  • 3
    Oui, on peut dire que l'on est polyglotte mais l'écrire dans un CV n'apporte rien. La seule chose qui pourra intéresser un employeur potentiel, c'est le détail : quelles langues sont connues et quel est le niveau atteint. – jlliagre Jan 10 at 23:38

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.