1

La question est assez évidente, mais pour la rendre plus claire, je pense à un contexte où on met l’accent sur « que ».

6

On ne fait jamais d'élision entre qui et il.

Il joue avec qui il veut.

En revanche, on doit élider le e entre que et il :

C'est avec eux qu'il veut jouer.

L'élision peut être absente s'il y a rupture entre que et il, ex :

Il faudrait que :

il rentre à cinq heures

– nous soyons là pour l'accueillir

et ne se fait pas non plus quand il n'est pas utilisé en tant que pronom mais comme nom commun :

Il se peut que il soit cité en tant que mot.

En revanche, l'élision doit continuer à être réalisée avant des guillemets :

C'est avec eux qu'« il veut jouer ».

  • Ça a été dû a mon inadvertance ; j’ai bien sûr pensé de « que », et d’élicion, et non liason (pardon !). Donc est-il toujours obligatoire, cette élision ? – MrVocabulary Jan 8 at 8:32
  • 2
    Il se peut que il soit cité en tant que mot. Il me semble que c'est le seul cas qui déroge à la règle. – Stéphane Gimenez Jan 8 at 15:28
  • @StéphaneGimenez Oui, je l'ajoute. Merci ! – jlliagre Jan 8 at 15:36

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.