2

Bonjour,

Deux interrogations, à propos de l'usage de se rappeler/se souvenir.

Normalement, on utilise la préposition "de" seulement avec "Se souvenir".

Je me souviens de cet été-là, tu avais perdu ta dent de lait.

Je me rappelle les vacances au bord de la mer, j'avais 6 ou 7 ans.

Et non Je me rappelle des vacances au bord de la mer.

Moi, j'ai tendance, pourtant, à dire couramment "Je me rappelle du voyage en Hongrie", ça continue à me sembler tellement naturel, que je fais tout le temps la faute. Je me demande si c'est une règle ancienne, ou si c'est depuis lors rentré dans le langage, sous la plume de nombreux écrivains?

Sources:

Par contre, avec le pronom personnel (pronom non neutre), la règle devient:

Je me rappelle d'elle.

Et non, je me la rappelle.

Pourquoi? Depuis quand cette règle est-elle utilisée, et qu'est-ce qui nous vaut cette exception?

Pour l'utilisation du neutre, on dirait:
Je m'en rappelle. (Je me rappelle de cette époque de ma vie.) Je me la rappelle. (Je me rappelle de la beauté de la ville.) Plus rare et littéraire.

Il y a aussi la particularité de ce verbe de pouvoir s'employer avec "à".

Je me rappelle à tes bons souvenirs.

--- Le verbe souvenir, différences ---

Par contre, ce verbe-ci, s'utilise toujours avec de, pour les non-neutres.

Je me souviens de lui.

Pour le neutre, il s'emploie comme Souvenir.
Neutre: Je m'en souviens (ces vacances).

Pourquoi cela?

Au niveau du sens, je me rappelle ces vacances, et je me souviens de ces vacances, semblent pratiquement interchangeables, dans ce contexte-là, où on n'a justement pas de contexte.

Bien que se souvenir ait souvent un tour un peu plus nostalgique que se rappeler.

Je me rappelle d'avoir appelé le dentiste.
Je me souviens de mon premier été.

Ce n'est pas aussi tranché que cela dans la pratique, mais il y a une connotation différente pour les deux verbes.

Plus d'informations sur l'usage et l'historique de ces 2 mots, et de l'usage de "de" sont bienvenus, en supplément de la réponse que j'attends à mes deux questions.

Merci beaucoup.

  • 1
    Il me semble que l'on dise plutôt « Je me rappelle d'avoir appelé le dentiste.» . L'infinitif tout simple ne spécifie pas une action : - Nous regrettons d'avoir vendu notre voiture. « Je me rappelle d'approvisionner mon compte. », par exemple, exprime les actions habituelles d'approvisionnement, mais aucune de celles-ci en particulier. – LPH Feb 7 at 19:31
  • Effectivement, sous cette forme, cela signifie plutôt :" il faut bien que je me rappelle d'appeler le dentiste". – KO the typo Apr 17 at 15:46
1

Principalement, ce meli-melo de citations ignore une distinction plus courante. Se rappeler de quelque chose marche, oui (je me rappelle de mes premieres vacances en Bretagne). Mais on peut aussi se rappeler que quelque chose existe (je me rappelle qu'elle n'aime pas le chocolat) ou se passe (elle se rappelle que c'est Jean qui a ferme la porte). Et finalement on rappelle quelque chose a quelqu'un quand on a besoin qu'il le fasse (je lui ais rappele qu'il avait rendez vous demain, rappelle-toi qu'il faut amener ton certificat).

Se souvenir de quelque chose n'a d'equivalence qu'a la premiere fonction. En gros, le souvenir est plus passif, le rappel implique un certain effort.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.