-1

Un article s'intitule « Armes à feu: des médecins veulent resserrer la loi »1. Le sens qui semble convenir au TLFi est celui de de borner par des limites étroites et Larousse en ligne présente le sens de rendre quelque chose plus rigoureux, plus sévère ; c'est rendre dans le sens de faire devenir. On connaît par ailleurs des emplois pronominaux, voire passifs pour d'autres acceptions du verbe. Par ailleurs on sait que c'est techniquement le législateur ou le pouvoir législatif qui en fait « resserre » la loi (en changeant son contenu, ses normes etc.).


  • Considérant les nuances des emplois et la sémantique du verbe resserrer ainsi que le rôle du législateur, pourquoi trouve-t-on également juste ou non de dire en contexte que :

    1.Les médecins veulent resserrer la loi.
    2.Les médecins veulent voir la loi resserrée/être resserrée.
    3.Les médecins veulent faire resserrer la loi.
    4.Les médecins veulent rendre plus sévère la loi.
    5.Les médecins veulent que la loi soit plus sévère.

  • L'utilisation du verbe resserrer dans la première phrase (titre de l'article) est-elle vraiment typique, cohérente : y a-t-il une synecdoque, une métonymie, une ellipse ou s'agit-il uniquement d'une extension de sens ?


1 En passant il n'existe au Canada aucun droit (et surtout pas constitutionnel) de posséder une arme à feu autre que celui aménagé par la loi. La possession nécessite une autorisation (art. 91 du Code criminel) accordée dans un permis délivré (art. 4 Loi sur les armes à feu) à certaines conditions (art. 5 de la même loi) prescrites par la loi. Toute autre affirmation serait fausse.

  • Any effing time. – user3177 Feb 14 at 16:31
1

Using "vouloir + infinitive" when one lacks the power to personally take the desired action seems, to me, somewhat presumptuous, which is probably why I think I would have preferred either:

2.Les médecins veulent voir la loi resserrée or

5.Les médecins veulent que la loi soit [resserrée]/plus sévère

as the article's title.

Although the addition of "faire" in "3. Les médecins veulent faire resserrer la loi" seems to render that option more doable/less presumptuous than the original title (Option 1) or even Option 4 (with its use of "rendre"), I still think either Options 2 or 5 capture best the doable/unpresumptuous goal/notion of "... réclamer un meilleur contrôle des armes à feu au Canada ..." found in the article's body.


Please note that, in my opinion, the presumptuousness that I detect in the original title would disappear (alas, along with its "idiomaticness") if "vouloir + [a not doable/not permitted] infinitive" could be changed to "vouloir + the noun form of that same undoable infinitive," i.e.,

  1. Les médecins veulent le resserrage de la loi.

cf: This article's title using "vouloir + resserrer" (similarly, along with "réclamait" in the article's body) where President Obama had actually already announced his intention to, by Executive Order, accomplish the desired "resserrage." (so the President, unlike the Doctors, had the power and was about to use it, making me tempted to wonder why the title used "vouloir" instead of "aller": "Barack Obama va resserrer le contrôle des armes aux États-Unis."

  • Maybe a hint as to why it possibly makes no actual difference (but for connotations re: other A.) with this sort of construction is because with vouloir and the infinitive the latter wouldn't need to indicate an actual procès as it's always about a desired result, although this is way beyond me re:linguistics. But I find réclamer un meilleur contrôle to be more typical/"true" than all the variations I provided. Finally, about the lavoixcadienne article, maybe vouloir was used because of some possible check/balance re:Congress? – user3177 Feb 14 at 2:03
  • 1
    You're welcome btw. Cheers! – user3177 Feb 19 at 19:20
1

Tous les exemples que vous citez dans votre 1er point signifient à peu près la même chose, et pourraient être utilisés comme titre de l'article.

Ici ils ont employé la phrase.

Les médecins veulent resserrer la loi

Principalement pour renforcer l'implication des médecins à vouloir que cette loi soit plus sévère. Je suppose pour susciter l'empathie du lecteur pour les médecins, dans cet article.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy