0

On a l'interjection « fi » surtout connue dans l'emploi « délocutif » faire fi de. Au GDT on a le terme délocutif employé pour traduire deux termes distincts en langue anglaise (delocutional verb, locution-based derivative).

(Définition 1 :) Verbe dérivé d'une locution et dénotant une activité du discours (selon Benveniste).

(Définition 2 :) Dénominatif autonymique qui s'applique aux verbes délocutifs de Benveniste, et aux autres parties du discours que le verbe, dérivées d'une base autonyme.

[ Grand dictionnaire terminologique de l'OQLF, 2 définitions pour « délocatif » ]

Dans les deux cas c'est suivi essentiellement de la même note que voici :

Mais Benveniste ne voit pas que/dire : salut/ et /dire : tu/ sont des phrases métalinguistiques, salut signifiant « le mot salut » et tu « le mot tu », c'est-à-dire étant des mots autonymes et par conséquent tous des noms (/ce tu m'agace, pourquoi ne me vouvoie-t-il pas? /). Donc délocutif est inexact puisque tu est un nom; le « délocutif » n'est pas forcément un verbe (ex. : un jemenfoutiste (celui qui dit je m'en fous). D'ailleurs « locution » est chez Benveniste un emploi bizarre qui ne correspond à rien d'actuel en français (latinisme?). Courant dans un des domaines techniques ou scientifiques.

[ Grand dictionnaire terminologique de l'OQLF, note commune aux deux vedettes « délocatif » ]

  • Peut-on expliquer la nuance entre les deux définitions : est-ce simplement que l'une s'applique uniquement aux verbes et l'autre à un ensemble plus vaste ; la note permet-elle de répondre à la question : peut-on simplifier son propos ?
  • Quels sont « les verbes délocutifs de Benveniste » ; y a-t-il une liste finie ?
  • Peut-on illustrer avec un ou des exemples ; par exemple si dans un texte on lisait que quelqu'un « exprime ses salutations* (« il lui exprima ses salutations »), s'agirait-il d'un « emploi délocutif » pour « salut ! » ?
  • Incidemment, l'autonymie et la métonymie sont-elles similaires ?
  • 1
    Un jem'enfoutiste n'est pas une personne qui dit « je m'en fou » ; (définition du TLFi : Personne qui manifeste une totale indifférence à l'égard de ce qui devrait normalement l'intéresser, à l'égard de toute chose ou de tout le monde.) Quelque chose comme « celui qui est indifférent à tout » serait approprié. – LPH Feb 12 at 21:00
  • @LPH D'accord mais là n'est pas la question, qui porte sur la linguistique et pas sur le sens actuel de ce mot. Par ailleurs ça dérive clairement de ce que veut dire la personne qui ça, d'où la présentation du terme dans ce contexte... – user3177 Feb 12 at 22:33
  • Oui, je vois, c'est la mention de l'origine du délocutif ; alors il faudrait nuancer cela de la façon suivante : « celui dont l'attitude est celle de ceux qui disent « je m'en fous »». – LPH Feb 12 at 22:50
  • Bon, ça va, ça va, ne vous énervez pas, j'essayerai de me rappeler que lorsqu'on vous lit il faut parfois lire n'importe quoi et trouver ça normal. – LPH Feb 13 at 0:08
  • Toute cette abondante fourniture de liens dans vos questions constitue-elle une présentation si concise des choses ? Je ne m'en plains pas quand je peux l'utiliser, on ne peut pas être précis en peu de mots ; d'ailleurs vos questions sont toujours énormément longues en comparaison à celles de n'importe qui ; il y a bien une raison pour cela ; c'est que vous insistez sur beaucoup de détail et de précision ; je fais de même dans mes réponses, ou du moins je fais de mon mieux dans ce sens. – LPH Feb 13 at 0:27

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy